Economie
URL courte
7282
S'abonner

Face à la menace américaine de taxer les automobiles européennes, Bruxelles envisage d’adopter une position plus ferme vis-à-vis de Donald Trump et d’encourager davantage les entreprises européennes capables de concurrencer les géants américains et chinois, relate Politico.

L’UE a élaboré un programme économique pour répondre aux mesures prises par Donald Trump dans le cadre de leur guerre commerciale, relate Politico.

D’après un document consulté par le média, les responsables de Bruxelles se fixent pour objectif de mettre l’Europe en concurrence directe avec les géants de la technologie américains et chinois.

Ils plaident par ailleurs en faveur d’une position plus ferme face à Donald Trump, estimant que l’UE devrait imposer unilatéralement des droits de douane sur les produits américains.

Finalement, à en croire Politico, des responsables de la Commission européenne se prononcent en faveur de la mise en place, par sa présidente Ursula von der Leyen, d’un fonds censé investir plus de 100 milliards de dollars dans les actions des entreprises européennes jugées prometteuses.

À ce stade, le programme est pris en considération. Si Ursula von der Leyen donne son feu vert, il devrait être par la suite approuvé par le Parlement européen et les gouvernements nationaux de l’UE.

Début août, Donald Trump a critiqué la politique douanière de l'UE et a brandi une nouvelle fois la menace de taxer les automobiles européennes en cas d'absence de progrès dans les négociations entre les États-Unis et l'UE.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
droits de douane, guerre commerciale, Bruxelles, États-Unis, UE
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook