Economie
URL courte
8211
S'abonner

Alors que l’Allemagne ou l’Italie font face à une baisse d’activité dans le secteur manufacturier au mois d’août, la France fait exception, à en croire l'enquête mensuelle d'IHS Markit diffusée lundi 2 septembre.

Pour le septième mois consécutif, l’activité du secteur manufacturier dans la zone euro s’est encore contractée en août, selon l'enquête mensuelle de l’entreprise américaine d'information économique IHS Markit. Mais la France fait exception.

«Résistance du secteur français»

Comme l’a montré cette enquête, l'indice manufacturier est remonté à 51,1 alors qu’il était de 49,7 en juillet. Il a dépassé ainsi une première estimation à 51,0.

L'économiste d'IHS Markit Eliott Kerr a souligné «la résistance du secteur manufacturier français à un moment où ses équivalents européens sont à la peine».

L'indice des directeurs d'achat (PMI) dans l'ensemble de la zone euro est égal à 47,0, selon l’enquête. Donc il s’agit d’une légère augmentation par rapport à juillet (46,5). Néanmoins, il demeure pour le septième mois consécutif sous le seuil de 50 et à un niveau sans précédent depuis fin 2012.

«Les producteurs de la zone euro souffrent, la faiblesse de la production dans les usines s'étant prolongée en août. Une détérioration marquée de l'optimisme pour l'année à venir suggère que les entreprises s'attendent à ce que la situation empire encore», a expliqué Chris Williamson, économiste d'IHS Markit.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
Union européenne (UE), industrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook