Economie
URL courte
131203
S'abonner

La partie russe envisage d’arrêter d’emprunter en dollars en 2019 et 2020, et prévoit de le faire, si nécessaire, en euros ou en yuans, a fait savoir le ministre des Finances.

En 2019 et 2020, la Russie n’empruntera pas de dollars, a fait savoir ce vendredi 13 septembre le ministre des Finances Anton Silouanov.

«Nous allons emprunter en monnaies autres que le dollar. Pour le reste de l’année en cours, nous n’avons plus l’intention d’emprunter sur des marchés étrangers […]. Et l’année prochaine, on verra. Nous emprunterons peut-être non seulement en euros, mais aussi en yuans», a détaillé le ministre.

Plus tôt cette année, la partie russe avait émis des euroobligations pour un volume de plus de plus de 5,7 milliards d’euros.

Moscou et Pékin œuvrent pour la dédollarisation

Précédemment, les médias ont annoncé que Moscou et Pékin étudiaient diverses possibilités pour réduire leur dépendance vis-à-vis du dollar. La Russie envisageait ainsi d’émettre pour la première fois des obligations en yuans.

À l’issue des négociations avec le Président chinois Xi Jinping tenues le 5 juin à Moscou, Vladimir Poutine a annoncé la signature de plusieurs accords ayant pour l’objectif de «développer l’utilisation du rouble et du yuan dans les échanges bilatéraux».

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Tags:
Anton Silouanov, yuan, euro, dollar US, emprunts, euro-obligations, Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), Chine, Russie, ministère russe des Finances
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook