Ecoutez Radio Sputnik
    Production de pétrole

    Attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans

    © Flickr / Pete Markham
    Economie
    URL courte
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    477011
    S'abonner

    Les prix de l’or noir ont augmenté en moyenne de 12 à 13% à l’ouverture des marchés lundi 16 septembre. Le baril de Brent de la mer du Nord était monté en séance de 19%, un record depuis presque 30 ans.

    Les cours de l’or noir s'envolent en moyenne de 12 à 13% lundi 16 septembre après un week-end marqué par des attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes et revendiquées par les rebelles yéménites Houthis. Celles-ci ont temporairement réduit de moitié la production de pétrole du royaume.

    La hausse du Brent de mer du Nord a atteint en séance un niveau sans précédent depuis la guerre du Golfe en 1991. Il prend notamment 10,08% à 66,29 dollars le baril après avoir gagné jusqu'à 19,5%, du jamais vu depuis le 14 janvier 1991, à 71,95 dollars, indique Reuters.

    Le West Texas Intermediate (WTI), brut léger américain, est en hausse de 8,97% à 59,77 dollars après avoir pris jusqu'à 15,5%, sa plus forte hausse journalière depuis le 22 juin 1998.

    L'Arabie saoudite est le plus gros exportateur mondial de pétrole et les attaques contre deux installations stratégiques de la compagnie Aramco ont réduit la production de 5,7 millions de barils par jour, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou l'équivalent de 5% de la consommation quotidienne mondiale.

    Aramco n'a pas fourni de calendrier de retour à la normale, se contentant de déclarer dimanche qu'elle ferait dans environ 48 heures un nouvel état des lieux.

    Une source au fait de la situation a déclaré à Reuters qu'un retour à la normale de la production de pétrole saoudienne devrait prendre «des semaines plutôt que des jours».

    Attaques de drones

    Des drones des Houthis yéménites ont visé samedi 14 septembre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco sur les gisements d'Abqaïq et Khurais, à plus d’un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

    Selon le ministre de l'Énergie, le prince Abdoulaziz ben Salmane, cité samedi par la Saudi Press Agency, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    Les États-Unis ont imputé les attaques à l'Iran, ce que la République islamique a nié, dénonçant des accusations «insensées».

    Dossier:
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)

    Lire aussi:

    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Israël envisage de frapper l’Iran pour l’empêcher d’accéder à l’arme nucléaire
    Tags:
    attaque, drone, Yémen, Ansarullah, Brent, pétrole, Arabie Saoudite, Riyad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik