Economie
URL courte
1511516
S'abonner

Cette année, des fonds d’actions américaines ont subi les plus importantes sorties depuis 2008, par rapport au déluge d’argent liquide et d’obligations, signale la banque Goldman Sachs à laquelle se réfère Bloomberg.

La ruée des stocks américains vers les liquidités et les obligations cette année est la plus importante depuis 2008, écrit Bloomberg qui se réfère aux informations de Goldman Sachs Group Inc.

Cela laisse les risques de trésorerie «près des plus bas niveaux historiques», précisent des analystes de Goldman dirigé par David Kostin. À 12%, la somme globale allouée à l’espèce représente seulement le cinquième centile sur les 30 dernières années, ont-ils calculé.

Incertitude élevée

«Une forte incertitude, la peur d’une récession par des investisseurs, et le début des baisses des allocations en espèces limiteront probablement une augmentation considérable dans les allocations en actions» en 2020, estime Goldman Sachs Group Inc.

Tout comme l’année dernière, la demande des entreprises sera la principale source pour l’achat d’actions aux États-Unis, souligne la banque.

Selon les informations de Goldman, des fonds d’actions américaines ont connu jusqu’à présent en 2019 $100 milliards de sorties.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
économie, finances, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook