Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux des USA et de l'UE

    Les USA pourraient repousser l'imposition de taxes douanières supplémentaires sur l'auto européenne

    © AP Photo / VIRGINIA MAYO
    Economie
    URL courte
    3311
    S'abonner

    Lors de négociations avec l’UE, les États-Unis pourraient repousser, voire abandonner leur décision d’appliquer des droits d'importation sur les voitures en provenance d'Europe, annonce Bloomberg, se référant au secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross.

    Il se peut que les États-Unis repoussent l'imposition de taxes douanières supplémentaires sur les autos européennes, ou y renoncent tout bonnement, au cours des négociations en cours avec l’UE, a fait savoir Bloomberg, s’appuyant sur les propos tenus par le ministre américain du Commerce, Wilbur Ross.

    «Nous espérons que les négociations que nous menons avec certaines sociétés sur leurs investissements et capitaux constitueront une contribution suffisante et l’application de l’article 232 [article en vertu duquel sont imposées des restrictions sur les importations aux États-Unis pour protéger leurs intérêts, ndlr] ne sera pas tellement nécessaire», a déclaré M.Ross, cité par Bloomberg.

    Les États-Unis et l’Union européenne mènent à présent des négociations difficiles sur des questions commerciales. Début octobre, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a donné le feu vert définitif à Washington pour imposer des sanctions contre l'UE, en représailles aux subventions accordées à l'avionneur européen Airbus. Il s’agit d’une hausse des droits de douane d'une valeur de 7,5 milliards de dollars. À cette occasion, le représentant américain au Commerce (USTR), Robert Lighthizer, a annoncé de nouvelles taxes de 10% sur les avions et de 25% sur les produits agricoles et industriels importés d’Europe. Cette décision est entrée en vigueur le 18 octobre dernier.

    Par ailleurs, Donald Trump a déclaré en juin que les États-Unis imposeraient des surtaxes de 20% aux voitures en provenance d’Europe, mais a reporté par la suite de six mois l’application de cette mesure. En outre, le Président américain a chargé le secrétaire au Commerce d’ouvrir une enquête pour établir si l’importation d’automobiles menaçait la sécurité nationale des États-Unis et si elles devaient être imposées.

    Bloomberg précise que l’entrée en vigueur des surtaxes aux voitures importées d’Europe était prévue pour plus tard, dans le courant de ce mois de novembre.

    Tags:
    Donald Trump, taxes, importations, Union européenne (UE), Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik