Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (271)
3450
S'abonner

Débutée en 2016, la réalisation du projet Nord Stream 2 touche à sa fin. Selon le vice-Premier ministre russe, l'approvisionnement en gaz par ce pipeline est attendue pour mi-2020.

Le gazoduc Nord Stream 2 sera mis en exploitation à partir de la mi-2020, a annoncé ce jeudi 21 novembre le vice-Premier ministre russe, Dmitri Kozak.

Cependant, la veille, le ministre russe de l’Énergie Alexandre Novak n'avait pas exclu que le début de l'approvisionnement en gaz par ce pipeline puisse commencer dans les mois à venir.

«Il s'agit d'un problème technique […]. Ces questions doivent être plutôt adressées à [l’exploitant du projet, ndlr.] Nord Stream 2. Je pense que cela peut se produire dans les mois à venir», avait précisé le ministre.

Feu vert donné

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé le 30 octobre avoir posé 2.100 km de tubes et terminé les travaux de construction dans les eaux russes, finlandaises et suédoises. La pose des tubes touche à sa fin dans les eaux allemandes et les préparatifs pour le lancement des travaux au large du Danemark doivent débuter «ces prochaines semaines», selon le groupe.

Le 30 octobre, le Danemark a donné son feu vert à la pose du gazoduc Nord Stream 2 sur son plateau continental en mer Baltique. Ce pays scandinave était le dernier dont l'autorisation était requise pour poursuivre les travaux.

L’Ukraine rejette catégoriquement ce projet par crainte d’être privée des revenus provenant du transit de gaz russe vers l’Europe. Les États-Unis, désireux de vendre leur gaz naturel liquéfié (GNL) à l’Europe, et certains pays européens, notamment la Pologne, la Lettonie et la Lituanie, s’y opposent également. L’Allemagne ne cesse de souligner que le Nord Stream 2 est un projet strictement commercial qui est aussi activement soutenu par la Norvège et l’Autriche.

Projet Nord Stream 2

Le projet Nord Stream 2 a été mis au point par la société russe Gazprom, en coopération avec les entreprises européennes Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall. Il prévoit la construction d’un gazoduc d’une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes par an qui reliera le littoral russe à l’Allemagne via la mer Baltique.

Nord Stream 2
© Sputnik
Nord Stream 2
Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (271)

Lire aussi:

Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
«Rayons produits bretons»: Ferrand ironise sur les rayons de produits communautaires qui choquent Darmanin
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Tags:
Dmitri Kozak, Alexandre Novak, Nord Stream 2, gazoduc, Danemark, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook