Ecoutez Radio Sputnik
    Or

    L’or a-t-il vraiment de sombres perspectives devant lui?

    © REUTERS / Leonhard Foeger
    Economie
    URL courte
    10621
    S'abonner

    Mi-novembre, le cours de l’or a chuté alors que personne ne s’y attendait. Depuis, le métal jaune a quelque peu remonté la pente. Mais certains économistes parlent de mauvaises perspectives pour l’or dont la tendance serait de nouveau à la baisse. Sputnik s’est entretenu avec deux spécialistes des finances de Stuttgart et de Munich.

    Le cours de l’or est «instable» depuis sa chute surprise mi-novembre, constatent certains médias spécialisés. Il semblerait toutefois que le métal jaune reparte à la hausse. Mais mercredi, l’or était coté à 1.458 dollars l’once, contre 1.550 dollars en août.

    Il est actuellement difficile d’affirmer que l’or est reparti pour de bon, a déclaré à Sputnik Philip Klinkmüller, analyste financier de Hopf&Klinkmüller Capital Management à Stuttgart.

    «Ces dernières semaines, nous avons observé une baisse jusqu’à 1.446 l’once. Et aujourd’hui, nous n’atteignons même pas une hausse de 30 dollars», a-t-il rappelé, avant d’ajouter que les cotations de l’or ont à peine bougé de 1,50 dollar l’once de part et d’autre des 1.456,50 dollars l’once.

    Par ailleurs, M. Klinkmüller souligne qu’un véritable renforcement de l’or s’illustrerait tout autrement.

    «Désormais, nous nous préparons à deux scénarios. Soit le cours de l’or poursuit sa baisse vers les 1.470 dollars, soit elle évolue sous forme de rebonds intermédiaires», estime le spécialiste.

    Une telle évolution pourrait propulser le prix du métal jaune jusqu’à 1.500 à 1.512 dollars l’once.

    «Somme toute, nous supposons que, dans les semaines qui viennent, le cours de l’or baissera encore une fois avant qu’une croissance prolongée n’apparaisse», résume l’analyste.

    Loin de la catastrophe

    Pourtant, le spécialiste munichois des marchés de l’or Dimitri Speck a déclaré il y a quelques jours dans un entretien accordé à Sputnik que le marché de l’or avait de «brillantes perspectives» devant lui, que ce soit à court, moyen ou long terme.

    «Nous sommes loin de la chute du coût de l’or», assure l’expert, qui relève que les hautes cotations des actions américaines n’ont jamais incité les investisseurs à les préférer à l’or ou à l’argent.

    En générale, le cours de l’argent suit celui de l’or.

    Lire aussi:

    Qui est Abdelmadjid Tebboune, le nouveau Président de l’Algérie?
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Un homme menaçant la police avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense
    Tags:
    baisse des marchés, or
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik