Ecoutez Radio Sputnik
    Financial Markets Wall Street Download Comp  Tag as... Cancel Apply Back to search results3of26,228 results FINANCIAL MARKETS WALL STREET Overview Download now   Trader Fred DeMarco, left, works with colleagues in a booth on the floor of the New York Stock Exchange, Thursday, March 22, 2018. Stocks are falling sharply and bond prices are climbing after the Trump administration moved to place tariffs on some goods imported from China and restrict Chinese investment.

    Agonie des bourses mondiales: de plus en plus d’inquiétudes

    © AP Photo / Richard Drew
    Economie
    URL courte
    271054
    S'abonner

    Après le calme… la tempête? Suite à une période prolongée d’expansion, les indices boursiers mondiaux ont connu une chute impressionnante après l'ouverture par Donald Trump d'un nouveau front dans les conflits commerciaux entre les États-Unis et leurs grands partenaires.

    Les bourses ont lourdement réagi aux mesures commerciales des États-Unis à l’encontre de la Chine, de deux partenaires sud-américains et, plus récemment, de Paris. D’après certaines revues financières, les investisseurs se montrent préoccupés par les nouveaux droits de douane américains.

    Selon Vestifinance, les bourses européennes ont affiché leur reflux le plus important depuis le 2 octobre. Le 1er décembre, la Bourse de Paris est brutalement retombée sous les 5.800 points (-2,01%), lestée par un durcissement de la position américaine en matière commerciale. L'indice CAC 40, qui évoluait encore autour de 5.900 points vendredi, a décroché de 118,43 points à 5.786,74 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,4 milliards d'euros. Vendredi, il avait terminé en léger recul de 0,13%.

    Dans le même sens, le secteur du luxe français a reculé en réaction aux menaces tarifaires américaines. L’action Hermès International perdait 1,56% à 654,60 euros, celle de LVMH 1,41% à 390,80 euros et celle de Kering 1,22% à 533,40 euros.

    La Bourse new-yorkaise a elle aussi reculé à l'issue de la première séance de décembre, les investisseurs se montrant tout autant préoccupés par les nouveaux droits de douane américains. À Wall Street vers 18h10 (17h10 GMT), le Dow Jones Industrial Average reculait de 0,68%, l'indice Nasdaq de 1,02% et l'indice élargi S&P 500 de 0,65%.

    L'Eurostoxx 50, l’indice boursier de la zone euro, a chuté de 2,08%.

    Sur les marchés européens, Francfort a lâché 2,05%, Londres 0,82%, Milan 2,28%, Madrid 2,09%, Lisbonne 0,77%, la Bourse suisse 1,38%, Amsterdam 1,70% et Bruxelles 1,09%.

    Trump attaque

    Donald Trump a annoncé lundi que les États-Unis allaient imposer des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Brésil et de l'Argentine, justifiant sa décision par le besoin de riposter à la dévaluation des monnaies de ces pays. Les médias ont rapporté que les autorités argentines et brésiliennes négociaient activement pour résoudre le problème.

    Durant la nuit, le Président américain s’est attaqué également à la France en menaçant d'imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100%, sur l’équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français en réponse à l'instauration par le pays d'une taxe sur les géants américains du numérique.

    L’inquiétant indice des directeurs d'achat

    L'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier américain ne contribue pas à la reprise de la hausse, raconte Vestifinance. L’activité du secteur manufacturier aux États-Unis a continué de se contracter en novembre plus vite qu'attendu, selon l'indice de l'association professionnelle ISM. Dans le même temps, l’indice reste sous le seuil des 50 depuis quatre mois consécutifs, ce qui indique une baisse constante, relate le média russe.

    Toutefois, selon Capital, les PMI pour le secteur manufacturier laissent augurer d'une amélioration de la conjoncture mondiale. «Ainsi, les PMI pour la Chine, la zone euro et la France ont progressé plus que prévu en novembre, selon une nouvelle estimation. Ce même indicateur pour les États-Unis sera publié à 15h45 dans sa version Markit et à 16h dans sa version ISM», relate le journal dans un article du 2 décembre.

    Marché du pétrole

    Le marché du pétrole n’a pas non plus affiché de dynamique positive, bien qu’une croissance soutenue ait été observée. La faiblesse des chiffres macroéconomiques ne laisse pas de place à l'optimisme: les traders s’attendent à une baisse de la demande.

    La publication de Bloomberg selon laquelle l'OPEP mise sur un déclin de la production de pétrole de schiste aux États-Unis n'a pas corrigé la situation. L'OPEP+ se réunira à Vienne à la fin de la semaine, où il est prévu de prendre la décision de prolonger l'accord de réduction de la production.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    «Les sanctions US contre le Nord Stream 2 frapperont la souveraineté de l'UE»
    Tags:
    inquiétude, Bourse de Stockholm, Bourse de New York, Bourse de Londres, marché boursier, Bourse de Paris, bourse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik