Economie
URL courte
3312
S'abonner

Près de trois mois après une attaque de drone contre ses sites pétroliers, le mastodonte saoudien Saudi Aramco cherche à s’assurer contre tout risque de dégâts qui pourraient être causés par des hostilités.

Le géant saoudien du pétrole Aramco, dont des installations ont été visées en septembre par des drones, veut s’assurer contre le risque de guerres et d’attaques terroristes, rapporte Reuters qui cite deux sources.

Parmi les assureurs potentiels figurent notamment le Lloyd's, le grand marché de l’assurance de Londres, ainsi que d’autres sociétés basées dans la capitale britannique.

Contacté par Reuters, Aramco s’est refusé à tout commentaire.

Entrée en bourse

Le mastodonte saoudien produit environ 10% du pétrole mondial et est considéré comme le pilier de la stabilité économique et sociale du royaume.

L'entreprise qui présente le bénéfice le plus élevé au monde souhaite lever 25 milliards de dollars grâce à son entrée en bourse à Riyad, une entrée très retardée en raison de conditions jugées défavorables avec la chute des cours et à cause des attaques. Son introduction est essentiellement destinée aux investisseurs du royaume et du Golfe.

Le 14 septembre, une attaque de drone revendiquée par les rebelles yéménites a visé deux installations majeures d’Aramco, réduisant temporairement de moitié la production de pétrole du royaume.

Lire aussi:

Un policier reçoit un coup de couteau à Ivry-sur-Seine - vidéo
Des centaines de Parisiens réunis pour une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire – vidéos
Une météorite explose au-dessus de la Turquie ravagée par les incendies – vidéos
Tags:
Riyad, Arabie Saoudite, pétrole, bourse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook