Economie
URL courte
23738
S'abonner

Un correspondant de Reuters a photographié une centaine de fuselages abandonnés de Boeing 737 MAX dont la production a été suspendue pour un délai indéterminé.

Une illustration des problèmes auxquels fait face l’avionneur américain Boeing a été fournie par Reuters: une photo prise par son correspondant à Wichita, au Kansas, montre des dizaines de fuselages de Boeing 737 MAX gisant sur un parking:

Lundi 16 décembre, le géant de l’aéronautique a accepté de suspendre sa production à partir de janvier et pour un délai indéterminé.

Les 737 MAX sont cloués au sol depuis mi-mars après les accidents des appareils Lion Air et Ethiopian Airlines qui ont fait 346 morts au total. Bien que Boeing ait promis que son avion vedette revolerait avant la fin de l’année, l’agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a récemment indiqué qu’aucun appareil ne redécollera avant 2020.

Coup dur pour Boeing

À l’heure actuelle, près de 400 exemplaires du 737 MAX fraîchement construits sont en attente de livraison. L’avion représente près de 80% du carnet de commandes de Boeing, et l’incertitude sur le calendrier de sa remise en service constitue un coup dur pour le constructeur aéronautique.

Boeing assure que l’arrêt de la production n’aura pas de répercussion sur ses effectifs, les quelque 12.000 personnes affectées à la production du MAX pouvant être assignées à d’autres tâches.

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
suspension, production, avions de ligne, Boeing 737 MAX, Boeing
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook