Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (260)
11724
S'abonner

Nord Stream 2 AG, consortium responsable de la construction du gazoduc Nord Stream 2, poursuit ses travaux en vue de le lancer dans les meilleurs délais. C’est ainsi que Jens Müller, porte-parole de la société, a commenté l’entrée en vigueur des sanctions américaines visant le projet énergétique russe.

À ce jour, sur les 2.460 km de tubes, près de 2.300 km ont déjà été posés, a indiqué Jens Müller, porte-parole de Nord Stream 2 AG, opérateur du gazoduc Nord Stream 2, chargé par le russe Gazprom de poser les derniers kilomètres de tuyaux dans les eaux territoriales danoises, ajoutant que les travaux se poursuivaient en dépit des nouvelles sanctions décrétées par les États-Unis.

«Dans l'intérêt de la sécurité énergétique, des prix du gaz abordables pour les consommateurs européens et de la compétitivité de l'économie de l’Union européenne, ainsi que des engagements de Nord Stream 2 en matière de protection de l’environnement, les entreprises soutenant le projet s'appliquent à lancer le gazoduc au plus vite», a expliqué M.Müller.

Des sanctions pour punir les gazoducs?

Le 20 décembre, Donald Trump a signé le budget de défense des États-Unis pour l’année fiscale 2020 prévoyant entre autres des sanctions contre les gazoducs Nord Stream 2 et Turkish Stream.

Washington a sommé les entreprises posant les tubes d’arrêter immédiatement les travaux, prétendant que cela était nécessaire pour la sécurité européenne afin de «résister à la Russie» dans différents domaines.

L’entreprise suisse Allseas, qui participait à la pose du Nord Stream 2, a déjà suspendu les travaux et rappelé ses bateaux.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (260)

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
États-Unis, sanctions, Nord Stream 2 AG, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook