Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (273)
6383
S'abonner

Même si les États-Unis ont presque doublé leurs ventes de gaz naturel liquéfié (GNL) à l’Europe, la part de leurs livraisons ne constitue que 13%, alors que celle de la Russie est de 20%, a déclaré le ministre russe de l’Énergie.

La Russie a grandement devancé les États-Unis en matière de livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Europe, a déclaré le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak.

«Notre part constitue 20% […] celle des Américains est de 13%», a-t-il indiqué dans une interview à la chaîne de télévision RBC.

Dans ce contexte, il a rappelé qu’il y a à peine deux ou trois ans, Moscou ne vendait pratiquement pas de GNL.

«Grâce à la mise en œuvre de nouveaux projets, nos livraisons atteignent presque 12, voire 13 millions de tonnes», a-t-il précisé.

Les États-Unis ont également augmenté les leurs, qui sont passées en deux ans de quatre ou cinq millions de tonnes à neuf, a encore fait remarquer le ministre.

Dans ce contexte, il a souligné que la Russie était prête à tenir tête à Washington dans ce domaine.

«Nous possédons des avantages concurrentiels, une énorme base de ressources et des infrastructures développées de livraison du gaz aux consommateurs», a-t-il déclaré à RBC.

Début octobre, Alexandre Novak avait évoqué «la bâton gazier» que Washington brandit face à l’Europe. Selon lui, les États-Unis contraignent les pays européens à construire des terminaux pour leur GNL, menaçant dans le cas contraire de frapper de taxes les voitures européennes.

Sanctions contre Nord Stream 2

Dans le cadre de l’adoption du budget défense pour l'année fiscale 2020, le Congrès américain a voté le 17 décembre des sanctions contre le gazoduc russe Nord Stream 2 que Washington accuse d’amplifier l'influence de la Russie en Europe, mais que ses promoteurs estiment stratégique pour approvisionner cette dernière.

Le budget défense américain a été voté au niveau de 738 milliards de dollars, soit plus de 660 milliards d’euros. Il prévoit d’introduire des sanctions contre le gazoduc, de financer des mesures de «résistance à la Russie» dans différents domaines, ainsi que d’accorder une aide de 300 millions de dollars, soit environ 270 millions d’euros, à l’Ukraine.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (273)

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
livraisons, gaz, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook