Economie
URL courte
Gazoduc Turkish Stream (101)
8351
S'abonner

Le gazoduc Turkish Stream a été officiellement mis en exploitation mercredi 8 janvier à Istanbul en présence de Vladimir Poutine et de Recep Tayyip Erdogan. Des députés du Parti de la justice et du développement (AKP) ont commenté pour Sputnik la portée de l’événement.

Suite au lancement officiel du gazoduc Turkish Stream mercredi 8 janvier à Istanbul lors d’une cérémonie associant les Présidents de la Russie et de la Turquie, trois députés du Parti de la justice et du développement (AKP) ont fait part à Sputnik de leurs idées à propos de la signification de cet événement.

Un gazoduc qui contribue à la sécurité et à la paix

«À part ses immenses avantages économiques, ce genre de projets d’envergure jouent un grand rôle pour la garantie de la sécurité et de la paix dans la région», a déclaré à Sputnik Bülent Turan, président adjoint du groupe parlementaire de l’AKP, au sujet de la mise en service officielle du gazoduc Turkish Stream.

Et d’ajouter que grâce au Turkish Stream, Ankara allait renforcer son influence dans la région.

Un autre membre de ce même groupe de députés, l’ex-ministre turc de l’Économie Mustafa Elitas qui dirige à présent la commission parlementaire pour l’industrie, le commerce et l’énergie, a insisté sur les délais record de la réalisation de ce projet d’envergure.

La Turquie se transforme en pont énergétique?

«C’est un projet de la plus haute importance, tant pour les intérêts commerciaux de la Turquie et de la Russie que pour l’approvisionnement en gaz naturel de l’Europe», a-t-il relevé.

Encore un interlocuteur de Sputnik, Selahattin Minsolmaz, membre lui aussi du Parti de la justice et du développement, a particulièrement retenu le fait qu’avec le lancement du gazoduc Turkish Stream, la Turquie s’était transformée en sorte de pont énergétique.

«Ce projet rend notre pays plus fort sur la scène internationale, renforçant son rôle sur les marchés énergétiques du monde», a résumé le parlementaire.

Le gazoduc Turkish Stream relie la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque par le fond de la mer Noire avec deux conduites d'une capacité de 15,75 milliards de mètres cubes chacune. L’une est destinée à transporter l'or bleu en Turquie et l'autre devrait alimenter l'Europe du Sud et du Sud-Est.

Dossier:
Gazoduc Turkish Stream (101)

Lire aussi:

La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Éric Drouet exfiltré du Salon de l’Agriculture lors de la visite de Macron – vidéo
Tags:
Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turkish Stream, Istanbul, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook