Economie
URL courte
17516
S'abonner

Cherchant à réduire le fossé des inégalités économiques, 121 millionnaires et milliardaires invitent les autres fortunés de la planète à payer plus de taxes.

Un groupe de millionnaires et milliardaires a signé une tribune appelant les riches de la planète à payer plus d’impôts. Une lettre ouverte intitulée «Millionnaires against pitchforks» a été dévoilée mercredi 22 janvier, à l’occasion du Forum de Davos. Les 121 signataires espèrent que leur initiative contribuera à réduire les inégalités sociales et à lutter contre le réchauffement climatique. Selon un rapport de l’ONG Oxfam paru lundi 20 janvier, les 2.153 milliardaires de la planète sont plus fortunés que 60% de la population mondiale.

«Les impôts sont le seul moyen approprié d’assurer un investissement adéquat dans ce dont nos sociétés ont besoin. Les individus qui rejettent cette vérité constituent une double menace à la fois pour le climat et pour la démocratie elle-même», estime ce collectif.

«Dans certains pays, les plus riches paient en fait des taux d’imposition inférieurs à ceux des personnes les plus modestes», dénoncent-ils.

Exiger «des impôts plus élevés et plus équitables»

Ils encouragent ainsi les autres millionnaires et milliardaires à avancer «maintenant, avant qu’il ne soit trop tard» pour exiger «des impôts plus élevés et plus équitables».

Ils fustigent par ailleurs la fraude et l’évasion fiscale «qui ont atteint des proportions épidémiques».

Parmi les signataires de la tribune figurent l’acteur Simon Pegg, Abigail Disney, héritière de l'empire du divertissement, les entrepreneurs Paul Polman, Julian Richer et Nick Hanauer ou encore le réalisateur Richard Curtis.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
millionnaires, inégalités, impôt, taxes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook