Economie
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
2255
S'abonner

Une crise a-t-elle frappé le marché du gaz naturel liquéfié? D’un côté, l’apparition de nouveaux producteurs fait baisser les prix. De l’autre, d’importantes cargaisons de GNL vers la Chine sont détournées vers d’autres clients ou sont toujours à la recherche d'une destination à cause du coronavirus, informe OilPrice.com.

Le marché du gaz naturel liquéfié (GNL) fait face à quelques défis, signale OilPrice.com dans un article du 17 février. Selon le site, l’un des problèmes consiste en la baisse des prix du GNL provoquée par une «expansion internationale en Australie, au Qatar, au Mozambique et en Égypte», ainsi qu’une forte exportation de gaz de schiste aux États-Unis. Mais il y en a également un autre:

«Les analystes ont averti auparavant qu’un surplus éventuel de GNL pourrait se terminer dans les larmes, mais personne ne s’attendait à ce que le marché soit également touché par un choc du côté de la demande tel que le coronavirus chinois».

Selon le média, au cours de ces dernières semaines, d’importantes cargaisons d'exportation de GNL programmées pour la Chine ont été détournées vers d'autres clients ou cherchent toujours une destination «sur un marché déjà excessivement approvisionné».

Un arrêt de l’économie à venir?

OilPrice.com écrit que le coronavirus a mis le «marché mondial global sur la brèche». La demande en pétrole et gaz devrait être «durement touchée», même lorsque les chiffres actuels concernant la Chine sont bien «supérieurs à ce que certains analystes attendaient ces dernières semaines».

«La baisse des prix a poussé les Chinois à remplir les réservoirs de stockage. Pourtant, si les autorités chinoises ne parviennent pas à contenir le virus, les économies asiatiques pourraient s'arrêter partiellement, ce qui affecterait considérablement la demande de carburants de transport et de gaz naturel», souligne le site.

Le bilan dépasse les 2.000 morts

Le bilan de l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus a dépassé les 2.000 morts en Chine. Dans son bulletin quotidien, la commission sanitaire de la province a également fait état de 1.693 nouveaux cas de contamination, le chiffre le plus faible en une semaine.
Avec ce nouveau bilan dans le Hubei, le nombre de contaminations en Chine continentale atteint au moins 74.000. Ailleurs dans le monde, environ 900 cas de contamination, et seulement cinq décès, ont été recensés dans une trentaine de pays.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
Covid-19, marché, gaz naturel liquéfié (GNL)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook