Economie
URL courte
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)
65896
S'abonner

Les prix du pétrole Brent et WTI se sont effondrés d’un tiers le 8 mars, faute d'accord des membres de l’OPEP+ sur une coupe supplémentaire de brut et après que Riyad s’est prononcé pour baisser les prix de vente. Actuellement, l’or noir Brent est vendu à 32,38 dollars. Suivez en direct la situation sur le marché pétrolier.

Après l’échec des négociations des pays membres de l’OPEP+, l’Arabie saoudite a pris la décision de baisser les prix de vente pour le brut de toutes ses qualités et vers toutes les destinations, ce qui a suscité une chute des contrats à terme sur le pétrole le 8 mars de 31%, à 31,43 dollars le baril.

Le baril de Brent a baissé de 14 dollars, alors que le baril du brut léger américain (WTI) a chuté de 27%, soit à 30,27 dollars. En quelques heures, le prix du pétrole Brent a regagné quelques points, et est vendu à 6h40 (heure française) à 32,38 dollars.

À 5h41 (heure française), le prix du baril de Brent a baissé de 28,69%, notamment à 32,28 dollars avant de battre son minimum depuis janvier 2016. Le WTI a fléchi de 31,35%, vendu à 28,33 dollars le baril, son prix minimum a également été battu pour la première fois depuis février 2016.

Nouveaux messages
  • 21:54
    Puits de pétrole dans le désert

    À qui profite l’effondrement des cours du pétrole?

    À partir du 1er avril, aucun participant à l’accord Opep + n’a l’obligation de limiter sa production de pétrole suite à l’incapacité des signataires de ce document à se mettre d'accord pour soutenir les cours du pétrole. Un économiste américain a commenté la situation pour l’agence de presse RIA Novosti.
    En savoir plus
  • 21:13

    Wall Street connaît sa pire séance depuis 2008

    Wall Street a plongé lundi, enregistrant sa plus lourde dégringolade sur une séance en plus de 11 ans, plombée par le krach pétrolier et la crise mondiale du coronavirus.

    Selon des résultats provisoires à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a chuté de 7,83% à 23.389,46 points, lâchant au passage plus de 2.000 points, pendant que le Nasdaq s'est écroulé de 7,29% à 7.950,68 points et que l'indice élargi S&P 500 a perdu 7,64% à 2.745,34 points, informe l'AFP.

  • 19:46
    Extracción de petróleo

    Effondrement des prix du pétrole: l'OPEP+ pointée du doigt, la production américaine à un niveau record

    Les cours de l’or noir s’effondrent, entraînant dans leur sillage les bourses mondiales, sur fond de crise du coronavirus. Au-delà d’une nouvelle guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie qui s’annonce, le rôle des entreprises américaines, qui ont fait des États-Unis le premier producteur mondial de pétrole, n’est pas anodin.
    En savoir plus
  • 19:35

    Le pétrole termine en baisse de 25% à New York, à 31,13 dollars le baril

    Le prix du pétrole coté à New York a terminé lundi en baisse de 25%, informe l’AFP.

    Le baril de WTI pour livraison en avril a clôturé à 31,13 dollars, chutant de 10,15 dollars au total, tandis que le baril de Brent coté à Londres s'effondrait à quelques minutes de sa propre clôture de 24% à 34,40 dollars.

  • 18:56
    Lingots d'or fabriqués en Russie (archive photo)

    Quand le cours du pétrole chute, celui de l’or grimpe d’autant? Pas si simple, explique un analyste

    Le cours de l’or ne dépend pas directement du prix du pétrole, et rien ne provoque pour le moment chez lui de variation aussi spectaculaire qu’à présent pour le brut, bien qu’il s’agisse d’un mouvement inverse, a indiqué à Sputnik Valeri Emelianov, analyste du groupe d’investissement russe Freedom Finance.
    En savoir plus
  • 18:26
    Bourse de Francfort

    Coronavirus et krach pétrolier font s’effondrer les marchés: une crise aussi grave que 2008?

    Les Bourses mondiales ont vécu un lundi 9 mars catastrophique, en pleine crise du coronavirus et dans le sillage d’une chute brutale des cours du pétrole. Sommes-nous à l’aube d’une crise économique d’une ampleur comparable à celle vécue en 2008? Dominique Plihon, économiste et membre d’Attac France, livre son analyse à Sputnik.
    En savoir plus
  • 18:03

    L’absence d’accord à l'Opep+ est un évènement «inattendu», d’après l’Iran

    Kasra Nouri, représentant du ministère iranien du Pétrole, a déclaré dans son commentaire à Sputnik que l’absence d’un accord au sein de l’Opep+ était un facteur négatif qui se répercuterait sur la coopération entre l’Opep et d’autres pays.

    «Nous sommes persuadés que l’absence d’un consensus parmi les pays de l’Opep et ceux n’en faisant pas partie est un événement inattendu et négatif pour la coopération des deux parties qui avait, au cours des deux années précédentes, une influence positive sur leurs intérêts», a-t-il déclaré.

    L’Iran considère que, pour préserver l’équilibre sur le marché pétrolier, il est indispensable de réduire l’offre, si bien que des négociations en vue d’un consensus seront tôt ou tard nécessaires.

  • 17:50

    La Bourse de Paris s'écroule de 8,39% à 4.707,91 points, sa pire séance depuis 2008

    Les bourses d'Europe clôturent en baisse ce lundi 9 mars. La Bourse de Paris a notamment accusé sa pire chute sur une séance depuis 2008 (-8,39%).

    L'indice CAC 40 a dégringolé de 431 points, passant à 4.707,91 points, dans un volume d'échanges toujours extrêmement étoffé de 11,4 milliards d'euros, précise l'AFP.

    Celle de Londres a fini sur un plongeon de 7,69%, à 5.965,77 points.

    La Bourse de Francfort a également dégringolé, le Dax perdant 7,94%. Il s'agit de sa plus forte baisse depuis le 11 septembre 2001.

  • 17:08

    La décision pour la lutte concernant les parts de marché revient à l'Opep, selon un ministre russe

    La Russie avait proposé de prolonger la durée de l’accord Opep+ au deuxième trimestre de l’année en cours, mais ses membres ont opté pour l’augmentation des extractions et la lutte pour les parts du marché, a annoncé le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak.

    «La partie russe a proposé de prolonger l’accord sur les conditions existantes au moins jusqu’à la fin du 2e trimestre pour mieux comprendre la situation, avec l’influence du coronavirus sur l’économie mondiale et sur la demande en pétrole», a-t-il expliqué lors d’une réunion portant sur les questions économiques en présence du Premier ministre, Mikhaïl Michoustine.

  • 16:19

    Bonne nouvelle pour les consommateurs, selon Trump

    Le Président américain a livré le 9 mars son avis sur la situation consécutive à la chute des prix du pétrole.

    «L’Arabie saoudite et la Russie se disputent au sujet du prix et des volumes du pétrole. Ceci ainsi que les fake news sont à l’origine de la chute du marché ! C’est bon pour les consommateurs, les prix de l’essence baissent», a-t-il tweeté.

  • 15:55

    La Réserve fédérale baisse ses taux pour la première fois depuis 12 ans

    Une baisse des taux d’intérêt de 50 points de base a été annoncée par la Réserve fédérale. Les taux ont été établis entre 1% et 1,25%. Il s’agit de la première baisse des taux par la Réserve fédérale depuis la crise financière de 2008.

  • 15:48

    Les indices du Dow Jones et S&P 500 baisse de 5,5%

    Les indices du Dow Jones et S&P 500 baissait de 5,5% à 15h15 (heure française), se stabilisant à peine après l’interruption des échanges aux États-Unis. Il a perdu aujourd'hui 1.442 points, après avoir brièvement perdu plus de 2.000 points dans un premier temps. Le Nasdaq a cédé 5,3%.

  • 15:01
    Extraction de pétrole (image d'illustration)

    Pétrole: une chute au-dessous des 30 dollars le baril est-elle possible?

    La chute du prix du pétrole constatée après l’échec de l’accord Opep+ se poursuivra-t-elle et quel sera l’impact de la situation actuelle sur l’économie mondiale? Un expert apporte des éléments de réponse.
    En savoir plus
  • 14:42

    Les échanges suspendus à Wall Street 15 minutes après la chute de 7% de l’indice boursier S&P 500

    Les échanges ont été suspendus 15 minutes à la Bourse new-yorkaise après l'effondrement de 7% de l'indice élargi S&P 500 en pleine panique autour du krach pétrolier et des conséquences économiques du coronavirus, indique l'AFP.

    Au moment de l'interruption, le Dow Jones Industrial Average s'était déjà écroulé de 7,29% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait dégringolé de 6,86%.

    Les indices du Dow Jones et S&P 500 baissait de 5,5% à 15h15 (heure française), se stabilisant à peine après l’interruption des échanges aux États-Unis.

  • 13:58

    Les actions de Saudi Aramco rattrapent une partie de leur chute

    Le cours des actions de Saudi Aramco s'est en parti ressaisi, après qu'une baisse de 10% a été enregistrée à l’ouverture des bourses ce matin du 9 mars. À l’heure actuelle, les prix pour les titres de propriété de l’entreprise saoudienne se positionnent à 28,35 rials (7,55 dollars).

  • 11:53

    Les prix du pétrole rattrapent un tiers de leur chute

    Les prix pour les barils de Brent et du WTI ont pu rattraper un tiers de leur chute après l’ouverture des marchés ce 9 mars et une baisse de 30% enregistrée la veille. Leurs baisses ne constituent plus que respectivement 19,02% et 20,13%.
    En savoir plus
  • 10:29

    Une chute de 10,45% de l’indice FTSE MIB à Milan

    Les cotations de l'indice FTSE MIB à Milan ont été mises à jour ce 9 mars avec un retard, perdant 10,45%.

  • 10:22

    Impact sur les banques françaises

    La Société générale plonge de 13,18%, BNP Paribas perd 9,39% et Crédit agricole chute de 9,93%.

  • 09:47

    Vallourec, fabricant de tubes en acier sans soudure, plonge de 24,8%.

  • 09:47

    L’entreprise CGG (Compagnie générale de géophysique-Veritas), explorant le sous-sol, s’effondre de 37,7%.

  • 09:42

    Le CAC 40 plonge de 7,5%, Total perd 13,75%, les banques chutent d'entre 11% et 14%, selon Reuters.

  • 09:28

    Chute de la Bourse de Paris

    La Bourse de Paris dévisse de 5,71% à 4.845,27 points à l'ouverture ce 9 mars, précise l’AFP.

  • 09:26

    Les indices européens s’écroulent

    À l’ouverture des marchés boursiers ce 9 mars, l’indice boursier britannique FTSE a plongé de 8,1%, ce qui représente sa plus forte chute en séance depuis 2008, indique l’AFP, alors que le DAX 30 allemand a perdu 8.1%.

  • 08:26

    Les actions de Saudi Aramco chutent de 10% à l’ouverture du marché boursier à Riyad

    Le géant pétrolier Saudi Aramco voit ses actions baisser alors que le marché boursier à Riyad a ouvert ce matin du 9 mars. La chute a ainsi interrompu les échanges, indique Associated Press.

  • 08:19

    Le Nikkei de Tokyo plonge de plus de 5%, présentant sa chute la plus forte depuis presque quatre ans

    L’effondrement des prix du pétrole a également provoqué une chute de 5,07% de la Bourse de Tokyo. Cette baisse de l’indice Nikkei est enregistrée comme la plus forte depuis juin 2016, selon Reuters.

  • 08:07

    La dégringolade des prix du pétrole la plus vertigineuse depuis 30 ans

    D’après Bloomberg, les contrats à terme sur le Brent ont subi une baisse aussi importante que celle connue lors de la guerre du Golfe, en 1991.

  • 07:54

    La couronne norvégienne s’effondre jusqu’à son niveau de l’année 2000

    Le cours de la couronne norvégienne a chuté de 3,9% par rapport à l’euro, et de 2,94% par rapport au dollar. Il s’agit du cours le plus bas de la couronne par rapport à l’euro depuis octobre 2000, selon le quotidien norvégien E24.

  • 07:25

    Le bitcoin chute de 10%, suivant la tendance du marché pétrolier

    Selon les chiffres du portail CoinMarketCap, qui calcule le prix moyen à partir des données de 20 bourses, le bitcoin est en baisse de 9,69%, à 7.901 dollars.

    Сryptomonnaies

    Le bitcoin plonge de 10%, suivant la tendance des marchés boursiers

    Sur fond de baisse des cours du pétrole de 30%, le marché des cryptomonnaies est lui aussi touché par ces perturbations, provoquant l’effondrement du prix du bitcoin de plus de 10%, ce qui est «un effet secondaire», affirme un analyste de Brave New Coin à Sputnik.
    En savoir plus
  • 06:59
    Production de pétrole

    Les cours du pétrole chutent de plus de 30%

    Après que Riyad a décidé de baisser le prix de vente pour le brut de toutes qualités, les contrats à terme sur le pétrole se sont effondrés de plus de 30% dimanche 8 mars.
    En savoir plus
En direct
Le prix du pétrole dégringole, le Brent et le WTI à leur niveau le plus bas depuis 2016
+
Dossier:
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)
Tags:
Arabie Saoudite, Riyad, WTI (light sweed crude), Brent, pétrole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook