Economie
URL courte
12444
S'abonner

Après avoir connu une chute de 20% au cours de la semaine dernière, l’indice CAC 40 s’est effondré de 10,56% le 16 mars. Un nouveau «lundi noir» pour la Bourse de Paris est évoqué.

La Bourse de Paris vit un nouveau lundi noir, continuant de s'enfoncer à mi-séance (-10,56%), le spectre d'une récession prenant le dessus sur les réponses des banques centrales pour amoindrir l'impact économique du nouveau coronavirus, informe l’AFP.

Vers 13H15, l'indice CAC 40 s'effondrait de 10,56% à 3.683,26 points, après sa chute de 20% la semaine dernière.

Pour rappel, le 12 mars la Bourse de Paris avait déjà enregistré la plus forte chute de son histoire, clôturant à -12,28%. 

Panique sur les marchés financiers

La panique continue malgré, comme le rappelle l’AFP, plusieurs actions des banques centrales -dont la Fed américaine-, face aux effets de la propagation du coronavirus.

La Fed a abaissé brutalement dimanche 15 mars son taux à 0%-0,25% et annoncé une injection de liquidité de 700 milliards de dollars, en amont de la réunion de politique monétaire qui devait se dérouler mardi et mercredi prochain.

La dernière fois que la Fed avait abaissé ses taux à un tel niveau remonte à décembre 2008, au cœur de la crise financière dite des «subprimes».

Néanmoins, ce geste ne réussit pas à rassurer les marchés, les Bourses européennes plongeant à l'ouverture tandis que les contrats à terme sur les indices américains sont stoppés.

Le manque de liquidités fait de plus en plus craindre aux marchés une crise financière, souligne l’agence de presse.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
effondrement, Bourse de Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook