Economie
URL courte
91134
S'abonner

Après s’être effondré jusqu’au niveau du début des années 2000, le prix de l’or noir se redresse progressivement ce jeudi affichant des hausses qui fluctuent de 16 à 33%.

Après la chute enregistrée le 18 mars, les prix du brut se redressent ce jeudi. Le Brent a déjà enregistré une hausse de 16% et le WTI de 30%, révèlent les marchés.

À 19h51, heure de Paris, le contrat à terme de mai sur le Brent a augmenté de 15,39% pour s’établir à 28,71 dollars le baril. Quelques minutes plus tard, l’augmentation était déjà à plus de 16%.

Pour ce qui concerne le WTI, l’augmentation était de 26,16%, à 26,28 dollars le baril. Un peu plus tôt, cette hausse avait même atteint 33%, soit une augmentation maximale pour une session de marchés.

Pire résultat de ces 17-18 dernières années

Le coronavirus et la réduction de la demande qui en découle, ainsi que l’absence d’un accord au sein de l’OPEP+ et l’augmentation de la production par Riyad ont débouché sur une dégringolade des prix de l’or noir. Le 17 mars, le prix du brut a effectué une chute spectaculaire retombant au niveau de 2003.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
Tags:
prix, OPEP, pétrole, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook