Economie
URL courte
235718
S'abonner

Au terme de l’année 2020, le PIB mondial devrait chuter de 2,8%, tandis que les économies américaine et italienne afficheront une baisse de 5,4% et de 6% respectivement, avertit le groupe IHS Markit.

L’éventuelle récession économique mondiale consécutive à la pandémie de coronavirus sera bien plus importante que celle provoquée par la crise financière des années 2008-2009, estiment les analystes du groupe américain d’information économique IHS Markit.

Ils ont ainsi revu à la baisse leurs propres prévisions de la croissance des PIB mondial comme régionaux publiées il y a 15 jours. Selon eux, en 2020, l’économie mondiale devrait chuter de 2,8%, alors qu’en 2009 la baisse s’était chiffrée à 1,7%.

Les experts de la société tablent notamment sur une contraction de l’économie états-unienne de 5,4% à l’issue de l’année en cours, tandis que le PIB de l’Union européenne risque de connaître une baisse de 4,5%, et 6% pour l’Italie. Pour la Russie, les analystes prévoient une baisse de 3,4% du PIB.

La Chine fera quant à elle face à une croissance réduite, évaluée à 2% en 2020, estiment les spécialistes d’IHS Markit. Pourtant, en 2021, tous les pays concernés devraient renouer avec la croissance et l’économie mondiale faire un bond de 3,3%, concluent-ils.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
croissance, récession, prévisions, PIB, Covid-19, pandémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook