Economie
URL courte
235718
S'abonner

Au terme de l’année 2020, le PIB mondial devrait chuter de 2,8%, tandis que les économies américaine et italienne afficheront une baisse de 5,4% et de 6% respectivement, avertit le groupe IHS Markit.

L’éventuelle récession économique mondiale consécutive à la pandémie de coronavirus sera bien plus importante que celle provoquée par la crise financière des années 2008-2009, estiment les analystes du groupe américain d’information économique IHS Markit.

Ils ont ainsi revu à la baisse leurs propres prévisions de la croissance des PIB mondial comme régionaux publiées il y a 15 jours. Selon eux, en 2020, l’économie mondiale devrait chuter de 2,8%, alors qu’en 2009 la baisse s’était chiffrée à 1,7%.

Les experts de la société tablent notamment sur une contraction de l’économie états-unienne de 5,4% à l’issue de l’année en cours, tandis que le PIB de l’Union européenne risque de connaître une baisse de 4,5%, et 6% pour l’Italie. Pour la Russie, les analystes prévoient une baisse de 3,4% du PIB.

La Chine fera quant à elle face à une croissance réduite, évaluée à 2% en 2020, estiment les spécialistes d’IHS Markit. Pourtant, en 2021, tous les pays concernés devraient renouer avec la croissance et l’économie mondiale faire un bond de 3,3%, concluent-ils.

Lire aussi:

Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Un bus avec des touristes se renverse en Turquie, des morts et des blessés
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
«Vous votez avec vos mains, on va vous trancher vos mains»: une députée ayant voté pour le pass sanitaire menacée
Tags:
pandémie, Covid-19, PIB, prévisions, récession, croissance
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook