Economie
URL courte
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)
9227
S'abonner

La partie états-unienne pourrait à son tour réduire sa production de brut si les membres de l’alliance OPEP+ lui adressent une telle demande, assure Donald Trump.

Si cela s’avère nécessaire, les États-Unis pourront réduire leur production de pétrole à la demande des pays membres de l’OPEP+, a fait savoir le locataire de la Maison-Blanche.

«C’est à nous de prendre cette décision. Il se peut que nous la prenions ou que nous ne la prenions pas», a déclaré Donald Trump lors d’une conférence de presse à la question de savoir si les États-Unis réduiraient leur production en cas de demande de la part de l’OPEP+.

Dans le même temps, le dirigeant américain a estimé que la production nationale devrait baisser de manière automatique, vu l’absence de demande sur le marché. «On verra ce qui va arriver», a indiqué le Président.

Une baisse de production toujours attendue

Début mars, les pays membres de l’OPEP+ ont échoué à se mettre d’accord sur une réduction de leur production, ce qui, avec la pandémie de coronavirus, a entraîné une violente chute des cours du pétrole.

La semaine dernière, l’agence Reuters citant une source proche du dossier a annoncé que l'OPEP et ses alliés cherchaient à conclure un accord sur une baisse de production équivalant à 10% de la demande globale.

Dossier:
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
États-Unis, pétrole, Donald Trump, OPEP
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook