Economie
URL courte
16297
S'abonner

L'or a marqué un nouveau record ce mardi 14 avril au Chicago Mercantile Exchange (CME), avec un prix maximal de plus de 1.788 dollars l’once troy, selon cette bourse.

Les contrats à terme sur l’or ont dépassé 1.788 dollars l’once troy ce mardi 14 avril au Chicago Mercantile Exchange (CME), le plus haut niveau depuis 2012, d’après les données publiées sur le site de la bourse.

Au moment de la rédaction de l’article, le coût de l’once d'or pour livraison en juin était de 1.761 dollars. La croissance par rapport au niveau de clôture de la séance précédente était de 0,3%. Les contrats à terme pour livraison en mai étaient de 1.751 dollars l’once troy et ceux pour livraison en avril 1.775 dollars.

Sur la division Comex du New York Mercantile Exchange, les contrats à terme sur l’or pour livraison en juin s'échangeaient ce matin 14 avril à 1.776,90 dollars l'once, en hausse de 0,88%, selon le site Investing.com.

Pourquoi cette hausse?

Les prix de l'or grimpent sur fond de prévisions sur la plus importante récession économique de ces dernières décennies qui atteindrait certains pays et l’ensemble du monde. L'or est traditionnellement considéré comme l'un des actifs les plus stables et les plus sûrs.

Les investisseurs peuvent également se méfier de nombreux programmes de soutien aux économies nationales adoptés par les gouvernements et banques centrales pendant la pandémie de coronavirus et la chute du prix du pétrole, selon les analystes. La plupart de ces programmes impliquent des émissions de monnaie à grande échelle appelées à aider les entreprises et les couches les moins protégées de la population. Ces injections monétaires risqueraient de provoquer l'inflation.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Chicago, or
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook