Economie
URL courte
14541
S'abonner

En raison d’une chute vertigineuse de la demande et de réserves proches de la saturation, le prix du baril américain West Texas Intermediate (WTI) est tombé lundi 20 avril à 10,34 dollars, son niveau le plus bas depuis plus de trois décennies.

Poursuivant sa chute libre, le baril américain de pétrole WTI est tombé lundi 20 avril à un niveau plus vu depuis 1986, les réserves approchant la saturation face à une demande anéantie par la pandémie de Covid-19, écrit l’AFP.

Vers 17 heures, heure de Paris, le baril américain de WTI pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, s'effondrait de 40,78% à 10,82 dollars, 10 minutes après avoir atteint 10,34 dollars. À titre de comparaison, il valait environ 114 dollars en 2011.

Les marchés pétroliers n'en finissent pas de plonger depuis plusieurs semaines alors que les restrictions de déplacements dans de nombreux pays et la paralysie de nombreuses économies à cause de la crise du coronavirus ont fait fondre la demande, d'autant plus qu'une récession mondiale s'annonce, rappelle l'agence de presse.

Le contrat sur le baril de WTI pour livraison en mai expirant lundi soir, ceux qui en détiennent doivent trouver des acheteurs physiques au plus vite. Les stocks ont gonflé aux États-Unis ces dernières semaines. Les détenteurs sont donc contraints de brader leurs prix.

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Un violent incendie se déclare dans un entrepôt de bois à Montreuil - vidéos
Mort de George Floyd: il menace des manifestants avec un arc et un couteau à Salt Lake City - vidéos
Tags:
prix du pétrole, pétrole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook