Economie
URL courte
0 112
S'abonner

L’américain Match Group, qui détient plusieurs applications de rencontres dont Tinder, a vu ses titres grimper de 64% depuis le début des mesures de confinement dans divers pays du monde.

Le confinement dû à la pandémie a fait le jeu des applications de rencontres: l’américain Match Group, qui détient Tinder au même titre qu’OkCupid, Meetic, Plenty Of Fish, Hinge et Match, a enregistré une hausse de 64% de ses titres depuis le 23 mars dernier.

Selon l’enquête réalisée par Les Numériques, Tinder a enregistré trois milliards d’interactions dans le monde le 29 mars dernier, soit le plus grand nombre de «swipes» quotidiens depuis le lancement de la plateforme en 2012.

Tinder a fait également savoir que ses conversations quotidiennes avaient augmenté en moyenne de 20% au niveau mondial et étaient devenues plus longues, avec +25% en moyenne.

Plus de 500 millions d’euros de revenus en 2019

Au terme du dernier trimestre, le nombre des abonnés payants des applications de Match Group a atteint 9,8 millions, soit une hausse de 19% par rapport à la même période de l’année précédente. Sur ce chiffre, 5,9 millions sont des abonnés de Tinder, dont 70% utilisent l’abonnement premium Gold qui coûte près de 14 euros par mois.

En 2019, les revenus de Match Group se sont élevés à 547 millions de dollars (505 millions d’euros) contre 457 millions de dollars (422 millions d’euros) en 2018.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
site de rencontres, application, pandémie, Tinder
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook