Economie
URL courte
447
S'abonner

Sur fond d’accélération des mesures de déconfinement, les prix de l’or noir connaissent un essor: lundi 18 mai, le Brent est repassé au-dessus des 35 dollars le baril.

Pour la première fois depuis le 9 avril dernier, le pétrole Brent a franchi la barre des 35 dollars le baril, selon les indicateurs boursiers.

Les prix de l’or noir sont portés par l’accélération des mesures de déconfinement prises dans les pays industrialisés et les espoirs de plus en plus crédibles d’une reprise de la demande mondiale.

La semaine passée, le Brent a augmenté de 5% et le WTI décollé de 19%, après avoir déjà clôturé en hausse les deux semaines précédentes.

Les cours du pétrole bénéficient également de la baisse de la production dans le monde: outre l’accord historique décidé par l’Opep +, le nombre de puits en activité aux États-Unis a chuté à des niveaux jamais atteints.

Baisse historique de la demande

Dans son dernier rapport publié début mai, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a prévu une baisse historique de la demande mondiale en 2020 qui effacerait la consommation totale d’un pays comme l’Inde.

Dans le détail, la baisse devrait atteindre 9% aux États-Unis et 11% dans l’Union européenne.

Lire aussi:

Une jeune enlevée et dépouillée par quatre autres femmes à Saint-Étienne
Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Invité à se rendre en Israël, le roi Mohammed VI aurait posé deux conditions à Netanyahou pour accepter
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
WTI (light sweed crude), OPEP, déconfinement, pétrole, Brent
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook