Economie
URL courte
161416
S'abonner

Après l’expiration du contrat de 25 ans avec la Pologne sur le transit de gaz, le groupe russe Gazprom a suspendu l’exploitation du secteur polonais du gazoduc Yamal-Europe, d’après l’opérateur Gascade qui reçoit du gaz russe sur le territoire allemand.

Le géant gazier russe Gazprom a cessé de pomper du gaz sur le tronçon polonais du gazoduc Yamal-Europe, a annoncé mardi 26 mai l’opérateur allemand Gascade.

Selon Gascade, le pompage dans cette section est passé de 9 millions de kilowattheures le 24 mai à 461.500 kilowattheures le 25 mai, et a complètement cessé à huit heures du matin ce mardi 26 mai.

Cette décision serait dictée par le désir d’équilibrer les exportations sur fond d’une offre excédentaire, a déclaré à Sputnik Dmitri Marintchenko, directeur pour les ressources naturelles et les matières premières de l’agence Fitch.

«Suite à la décision polonaise de mettre la réservation des capacités du gazoduc aux enchères et à la signature par Gazprom d’un contrat "Take or Pay" de cinq ans avec l'Ukraine, le transit par le pipeline traversant la Biélorussie et la Pologne est devenu potentiellement le plus volatil en termes de volume pour Gazprom», a-t-il estimé.

Le transit ne sera pas complètement arrêté

Dans le même temps, il ne faut pas s'attendre à une longue interruption du transit via le tronçon polonais du pipeline Yamal-Europe, d’après l’analyste. Gazprom doit maintenir en l’état toutes les conduites pour être prêt à une croissance potentielle de la demande à l'avenir. Ainsi, il ne cessera de livrer des volumes minimaux de gaz par ces conduites, explique l’expert.

Le contrat de 25 ans sur le transit du gaz russe via la Pologne a expiré le 16 mai. Les capacités du gazoduc ont depuis le 17 mai été mises aux enchères et seront organisées jusqu’au 1er juillet, tous les jours. Jusqu'à 80% de ses capacités ont déjà été réservées pour le troisième trimestre. Le 6 juillet, l'opérateur polonais de transport de gaz Gaz-System organisera des enchères pour une période d’un an -d'octobre 2020 à septembre 2021.

Le porte-parole de Gazprom, Sergeï Koupriyanov, a précédemment déclaré que malgré l'expiration du contrat avec Varsovie, les livraisons de gaz via la Pologne seraient maintenues. Le responsable du gouvernement polonais pour les infrastructures énergétiques stratégiques, Peter Naimsky, avait pour sa part aussi espéré que la Pologne resterait un pays de transit pour le gaz russe.

Gazoduc Yamal-Europe

Le gazoduc Yamal-Europe, qui dispose d’une capacité de 32,9 milliards de m3 de gaz par an, traverse la Biélorussie et la Pologne avant d’arriver en Allemagne. Mis en exploitation en 1999, il relie les gisements gaziers du nord de la Sibérie occidentale à l’Europe occidentale. Outre l’Allemagne et la Pologne, il alimente également les Pays-Bas et la Belgique.

Au total, 14 stations de compressions sont installées sur le trajet, selon le site officiel de Gazprom. La section russe est longue de 402 km, la biélorusse de 575 km, et la polonaise de 683 km. Le propriétaire du tronçon polonais est EuRoPol GAZ -une coentreprise formée par Gazprom (48%) et les polonais PGNiG (48%) et Polish Gas-Trading S.A. (4%).

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Tags:
Pologne, Gazprom, Yamal-Europe occidentale (gazoduc)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook