Economie
URL courte
Conséquences économiques du coronavirus (48)
4272
S'abonner

Le département du Commerce des États-Unis a constaté une chute sans précédent du PIB, qui a dégringolé d’un tiers au deuxième trimestre 2020.

Au terme du deuxième trimestre 2020, le PIB américain s’est contracté de 32,9% par rapport à la même période l’année dernière, selon les chiffres préliminaires dévoilés par le département américain du Commerce.

Une chute inédite pour l’économie américaine depuis le début des statistiques en 1947. Le record précédent avait été enregistré au deuxième trimestre 1958, alors que le PIB des États-Unis avait chuté de 10%.

La dégringolade actuelle s’explique notamment par la réduction des dépenses de consommateurs et des entreprises affectées par la pandémie de coronavirus. Au premier trimestre, alors que l’impact de la pandémie n’était pas encore aussi prononcé, la baisse s’était établie à 5%.

La croissance de ces cinq dernières années effacée

Selon les estimations de l’économiste en chef chez Wrightson ICAP Lou Crandall, le PIB réel des États-Unis a chuté de 11% au cours des six premiers mois de 2020. Ainsi, la croissance économique de ces cinq dernières années se voit remise à zéro.

Précédemment, l’agence Bloomberg, citant des experts de deux think tanks américains, avait annoncé que la crise sanitaire due au Covid-19 aurait des conséquences importantes sur le taux de natalité aux États-Unis, ce qui se répercutera évidemment sur l’économie nationale.

Dossier:
Conséquences économiques du coronavirus (48)

Lire aussi:

Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Tags:
économie, PIB, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook