Economie
URL courte
Par
172
S'abonner

La Chine a connu le 12 octobre la plus forte hausse de la capitalisation de son marché qui s’est approché d’un niveau record. Ainsi, les actions nationales chinoises ont atteint plus de 10.000 milliards de dollars depuis le krach boursier de 2015.

Les actions nationales chinoises valent plus de 10.000 milliards de dollars pour la première fois depuis le krach boursier de 2015, rapporte Bloomberg.

Selon les estimations de l'agence, depuis le mois de mars, le marché boursier chinois a enregistré une hausse de 3.300 milliards de dollars. Une croissance stimulée par la politique de soutien au négoce de titres menée par les autorités, ainsi qu’une série d’entrées en bourse et le renforcement du yuan.

Le marché boursier chinois est le deuxième plus important au monde après celui américain avec une capitalisation de plus de 38.000 milliards de dollars. Selon Bloomberg, celle du marché chinois a failli atteindre lundi 12 octobre un niveau record en se fixant à 10.040 milliards de dollars.

Une bourse de style Nasdaq

Le lancement de la bourse STAR en juin 2019 à Shanghai a également contribué à la croissance du marché boursier chinois. Il se concentre sur les entreprises du secteur technologique, raison pour laquelle il est considéré comme l'équivalent du Nasdaq. La bourse a des règles de cotation simplifiées et des restrictions moins strictes sur la valeur des actions le premier jour de négociation après l'introduction en bourse.

Le Japon occupe la troisième place avec un indicateur à 6.200 milliards de dollars, et Hong Kong la quatrième avec 5.900 milliards. Le Royaume-Uni clôt le top cinq avec 2.800 milliards.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Plus de 3.500 patients en réanimation à cause du Covid-19, une première en France depuis le 1er décembre
Tags:
capitalisation, Chine, économie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook