Economie
URL courte
Par
7206
S'abonner

Deux stratèges de Citigroup ont prédit un affaiblissement du dollar sous l’administration Biden, si jamais ce dernier devient Président. Ils expliquent que son mandat serait synonyme de diminution des risques géopolitiques, résultant en un prochain plan de relance potentiellement plus petit que prévu.

Dans une note révélée mardi 10 novembre sur la chaîne CNBC, deux analystes de l’entreprise financière Citigroup prédisent que le dollar va continuer de s’affaiblir si Joe Biden est véritablement élu Président. Cette tendance se traduirait par une réduction des incertitudes dans la politique commerciale internationale, menant à un plan de relance moins important que prévu.

«La victoire du Président élu Biden signifie un retour à une gouvernance plus conventionnelle», expliquent David Bailin, directeur des investissements, et Steven Wieting, analyste en chef des investissements et économiste en chef au sein du groupe bancaire.

Selon eux, «cela entraînera un changement majeur dans la manière de mener la politique étrangère», signant la fin de la tactique de négociation «la menace tarifaire d’abord». Ce changement profitera à une grande partie des marchés financiers mondiaux, notamment ceux des pays émergents. La hausse de ces marchés émergents entraînera «une baisse très probable du dollar américain», estiment-ils.

Vendredi 6 novembre, l’indice du dollar américain a atteint un plancher de 92.813, le plus bas depuis le 2 septembre. Après l’annonce de la victoire de Joe Biden dans les médias, cet indice a continué de plonger, pour atteindre 92.162 ce lundi.

Renforcement des monnaies asiatiques

Mardi 10 novembre, le dollar a quelque peu rebondi sur le marché asiatique après que le laboratoire américain Pfizer a annoncé son vaccin contre le coronavirus, rapporte Reuters. Dans un même temps, le yuan chinois offshore a atteint un pic record sur les 28 derniers mois, s’échangeant à 6,61 contre le dollar américain. Le yen japonais se situait à 103,18 contre un dollar mardi, sa valeur la plus élevée depuis huit mois.

Après le résultat des élections américaines, non seulement «les monnaies asiatiques ont profité de la situation», mais le dollar «s’est vendu dans une plus large mesure dans toutes les monnaies du G10», a analysé Adam Margolis, de la banque privée JP Morgan.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
monnaie, relance, géopolitique, présidentielle américaine 2020, Joe Biden, dollar US
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook