Economie
URL courte
Par
21716
S'abonner

Le géant britannique Rolls-Royce compte obtenir le soutien du gouvernement pour mettre au point 16 mini-centrales nucléaires qui permettront de créer des milliers d'emplois.

Rolls-Royce, qui dirige un consortium travaillant à la conception d'une centrale nucléaire à faible coût, a annoncé le 11 novembre son projet de 16 minuscules de ces projets.

Chacune d'une puissance de 440MW, les mini-centrales nucléaires devraient être construites sur une période de 20 ans, indique le groupe dans un communiqué. Il s'agit donc de générer assez d'électricité pour alimenter une ville de 450.000 foyers pendant 60 ans, est-il précisé.

Le PDG par intérim du consortium, Tom Samson, «propose au Royaume-Uni une solution nationale dans l'énergie nucléaire pour la première fois en une génération». Selon Rolls-Royce, son projet ouvre la voie à un État neutre en carbone en 2050, ainsi qu permettra de donner un coup de fouet à l'économie des régions hors de la capitale.

Création d’emplois

En cinq ans, l'entreprise industrielle connue pour ses moteurs entend y créer 6.000 emplois et quelque 34.000 emplois d'ici le milieu des années 2030.

Il reste encore à solliciter le soutien du gouvernement, qui a alloué l'an dernier 18 millions de livres pour la conception des SMR (small modula reactors, soit petits réacteurs modulaires) que Rolls-Royce conçoit pour des sous-marins militaires.

Les employés seront recherchés notamment pour la fabrication et l'assemblage des centrales ou pour la chaîne d'approvisionnement.

À l'échelle internationale

Plus tôt cette semaine, deux nouveaux accords -avec les États-Unis et avec la République tchèque- ont été annoncés. Ainsi, le géant américain de l'énergie, Exelon Generation, se servira de son expérience opérationnelle pour aider Rolls-Royce dans le développement des mini-centrales au Royaume-Uni.

En outre, l'entité électrique tchèque CEZ s'engage à voir comment intégrer les SMR dans son programme national.

La Turquie travaille également sur une étude de faisabilité pour un usage domestique, ainsi que sur une éventuelle production conjointe de centrales électriques afin de soutenir sa propre croissance économique, constate Rolls-Royce dans le communiqué.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Tags:
emploi, centrale nucléaire, Rolls-Royce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook