Economie
URL courte
Par
2010133
S'abonner

L'Union de banques arabes et françaises, basée en France, payera plus de 8,5 millions de dollars aux États-Unis pour avoir violé les sanctions unilatérales américaines contre la Syrie, a annoncé le département du Trésor des États-Unis.

Les États-Unis se sont mis d’accord avec l’Union de banques arabes et françaises (UBAF), basée en France, sur le paiement de plus de 8,5 millions de dollars pour avoir mené 127 transactions en violation des sanctions américaines contre la Syrie, a annoncé ce lundi 4 janvier le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département du Trésor américain.

«L'UBAF a accepté de remettre 8.572.500 dollars pour régler sa responsabilité civile potentielle pour 127 violations apparentes des sanctions liées à la Syrie. L’UBAF a réalisé des transactions au nom des institutions financières syriennes visées par les sanctions», a indiqué le département du Trésor dans un communiqué.

L’UBAF est une institution financière de droit français dont les actionnaires proviennent de 25 pays du monde arabe, associés au Crédit agricole Corporate and Investment Bank. Elle répond aux besoins financiers des importateurs comme des exportateurs et sécurise les flux de paiements et de marchandises entre l'Europe et le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Afrique subsaharienne et l’Asie, rappelle l’OFAC.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
France, banques, sanctions, Syrie, États-Unis, Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC), Département du Trésor américain
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook