Economie
URL courte
Par
5232
S'abonner

Le patron de Tesla et SpaceX a vu sa fortune grimper à 209 milliards de dollars après être récemment devenu la première fortune de la planète, dépassant le PDG d'Amazon, Jeff Bezos, qui détenait le titre depuis 2017.

Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques Tesla, est devenu l’homme le plus riche du monde, sa fortune ayant dépassé les 200 milliards de dollars, selon la liste de Bloomberg.

La fortune de l’homme d’affaires américain a grimpé de 14,5 milliards de dollars pour atteindre 209 milliards, d'après les données du 10 janvier.

C’est grâce à la flambée des titres de Tesla à Wall Street que l’entrepreneur, qui dirige également la société SpaceX, est passé en tête de la liste des milliardaires dressée par l’agence, devançant le détenteur du record précédent, le fondateur d’Amazon Jeff Bezos.

«Retour au travail»

Elon Musk est devenu l’homme le plus riche du monde dès le 7 janvier, le cours des actions de Tesla ayant augmenté de 4,8% pour projeter sa fortune à 195 milliards de dollars contre 188,5 milliards pour Jeff Bezos.

«Comme c’est étrange», a alors commenté le détenteur du nouveau record.

Avant d’ajouter une minute plus tard: «Eh bien, retour au travail»

Les cinq plus grosses fortunes

Jeff Bezos détenait le titre de l’homme le plus fortuné de la planète depuis 2017. Il devient désormais deuxième de la liste puisqu’il dispose de 185 milliards de dollars.

Viennent ensuite les 134 milliards de Bill Gates, le fondateur de Microsoft, les 116 milliards du patron français de l’industrie du luxe Bernard Arnault (LVMH), et les 102 milliards du chef de Facebook, Mark Zuckerberg.

Lire aussi:

Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Joe Biden confond trois fois la Libye et la Syrie à la veille de son sommet avec Vladimir Poutine
Une veillée funéraire visée par des tirs de LBD et lacrymos à la Plaine Saint-Denis
Tags:
milliardaires, Bloomberg, Tesla, Elon Musk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook