Economie
URL courte
Par
2181
S'abonner

Assommée par la pandémie de Covid-19, l’économie mondiale a connu une récession sans précédent en 2020. Pour Vladimir Poutine, il s’agit de la pire année depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

À l’ouverture d’une réunion sur les mesures à prendre pour accroître les investissements en Russie, le Président russe a qualifié l’année 2020 de pire année pour l’économie depuis la Seconde Guerre mondiale.

«J’en ai déjà parlé, et je le signale de nouveau: l'année écoulée s'est avérée être la plus difficile pour l'économie mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le PIB de la planète en 2020 a diminué de 3,5%. Les raisons sont objectives. Il s'agit principalement de la situation épidémiologique, de l'introduction de restrictions forcées, qui ont affecté négativement les affaires, la dynamique économique en général», a-t-il déclaré.

Le dirigeant russe a précisé qu'«une crise soudaine et d'une telle ampleur exigeait des actions extraordinaires de la part des États. Dans ces conditions, les pays dotés de politiques macroéconomiques indépendantes ont mis en œuvre des plans de relance record, tant au niveau budgétaire que monétaire».

La Russie sort de la crise

Dans le même temps, selon le chef d'État, des mesures prises opportunément ont permis à la Russie de surmonter la récession économique et de redresser son économie.

M.Poutine a rappelé que la baisse du PIB de la Russie en 2020 a été de 3,1%, inférieure à celle enregistrée dans de nombreux autres pays du monde. Le Président russe a également ajouté qu'en 2020, pour la première fois dans l'histoire des crises, la Russie n’a pas resserré sa politique monétaire, mais l’a au contraire assouplie.

2021 profite aux exportateurs

Les exportateurs russes termineront 2021 avec de bons résultats financiers, a souligné le Président, ajoutant que ces fonds doivent être investis dans le développement de l'économie russe.

«Compte tenu de la reprise des marchés mondiaux et des tendances positives de l'économie russe, nous pouvons prévoir que les entreprises nationales, principalement dans les secteurs axés sur l'exportation, termineront l'année à venir avec de bons résultats financiers», a-t-il déclaré.

Début février, le Fonds monétaire international a salué les actions des autorités russes lors de la crise économique provoquée par la pandémie. Il a noté que la reprise en cours s'accélérera d'ici la mi-2021, lorsque la deuxième vague de coronavirus se retirera.

Le chef de la Banque centrale de la Fédération de Russie, Elvira Nabiullina, a expliqué que lors de la recrudescence de la pandémie à l'automne 2020, la Banque centrale s'était attendu «à une plus grande récession ou pause» de l'économie, mais cela ne s'est pas produit. Selon elle, 2021 sera l'année de la reprise économique en Russie et les tendances positives amorcées se poursuivront.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
Enquête en Tunisie sur quatre membres d'Ennahdha soupçonnés de violences
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
rouble, rouble, Vladimir Poutine, Seconde Guerre mondiale, économie, économies, économie mondiale, économie de marché
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook