Economie
URL courte
Par
101612
S'abonner

Face aux risques d’être privée des systèmes de paiement américains Visa et Mastercard, la Russie continuera à renforcer sa souveraineté bancaire et à développer le sien, Mir, a fait savoir le Kremlin.

Compte tenu du nombre d’États qui utilisent sous une forme ou sous une autre des mesures de restriction à l’encontre de la Russie, le pays risque de se voir coupé un jour des systèmes de paiement Visa et Mastercard, estime le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

«Nous constatons le nombre d’États utilisant sous une forme ou sous une autre des mesures de restriction à l’encontre de la Russie. Il s’agit d’un processus assez imprévisible et compte tenu des formes inamicales et même hostiles à notre encontre, nous ne pouvons rien exclure», a-t-il déclaré.

Les contre-mesures russes

Le porte-parole du Kremlin a souligné que le meilleur moyen de se protéger contre de tels risques était de renforcer la souveraineté russe dans le domaine économique et notamment dans le secteur bancaire.

«Vous savez que quand les rumeurs concernant Visa et Mastercard ont commencé à circuler, nous nous sommes progressivement et non sans problèmes mis à travailler sur notre propre système de paiement, Mir. Nous voyons qu’il est déjà assez solide. Il n’est pas répandu au niveau international, mais il existe des pays où il est possible de l’utiliser. Et personne ne doute qu’avec le temps, il se propagera dans le monde», a-t-il ajouté.

Mir

Lancé en 2014 après que les réseaux Visa et MasterCard ont cessé de desservir les cartes issues par certaines banques russes visées par les sanctions occidentales, le système de paiement Mir est géré via le Système national de cartes de paiement (NSPK) de la Banque centrale de la Fédération de Russie, dont un rapport paru fin décembre intitulé «les stratégies du développement du système national du pays pour 2021-2023» indique qu’au moins 265 banques participent au système de paiement Mir et que 89 millions de cartes ont déjà été émises.

Outre en Russie, les cartes Mir sont acceptées dans d'autres pays de l’Union économique eurasiatique (UEEA), dont en Arménie, en Biélorussie, au Kirghizistan et au Kazakhstan, ainsi qu’en Ouzbékistan, au Tadjikistan, en Turquie et au Vietnam.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
système de paiement, MasterCard, Visa, Inc., MirPay
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook