Economie
URL courte
Par
6441
S'abonner

La Federal Aviation Administration (FAA) a annoncé la nouvelle suspension par le groupe Boeing des livraisons de son long-courrier 787 Dreamliner aux clients en raison d’exigences supplémentaires formulées par le régulateur américain, moins de deux mois après une interruption qui a duré cinq mois.

Une demande d’informations supplémentaires a de nouveau causé l’interruption des livraisons des Boeing 787 Dreamliner, a fait savoir ce vendredi 28 mai la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur aérien américain.

«Boeing doit encore montrer que la méthode d’inspection qu’il propose répond aux normes de sécurité fédérales de la FAA. La FAA attend des données supplémentaires de Boeing avant de déterminer si cette solution respecte les règles de sécurité», indique la FAA dans un communiqué cité par la chaîne de télévision CNBC.

La FAA souhaite obtenir plus de détails sur les contrôles ciblés des nouveaux aéronefs destinés à dépister les défaillances ayant causé la suspension des livraisons par le passé. Elle insiste sur la tenue d’un examen de sécurité approfondi, qui prend plus de temps, tant que Boeing n’a pas fourni ces informations, explique le Wall Street Journal (WSJ).

Le régulateur contrôle les chaînes de production des 787 Dreamliner depuis 2020 et a renforcé le contrôle de production des Boeing 737 MAX après la découverte de plusieurs défauts de fabrication.

Deuxième suspension des livraisons en quelques mois

La nouvelle sur les livraisons suspendues arrive moins de deux mois après une première interruption, de novembre à mars. Puis Boeing avait repris les livraisons suite à la décision de la FAA de s’occuper des inspections de certains 787 Dreamliner avant qu’ils soient livrés aux clients, à la place des employés de Boeing.

En avril, le PDG du groupe David Calhoun, a affirmé que Boeing comptait fournir à ses clients 10 à 12 Dreamliner par mois. Les clients ont reçu 12 avions de ce modèle depuis mars, indique la société d'analyse et de données de voyage Cirium. Le dernier avion a été livré le 4 mai.

D’après le WSJ, American Airlines Group, qui devait recevoir un Boeing 787 neuf cette semaine, ne l’aura que la semaine prochaine au plus tôt.

Selon le journal, fin avril, le groupe aéronautique n'avait pas fourni environ 100 nouveaux Dreamliner à ses clients. Le consortium a réduit le rythme de production à cinq avions par mois après avoir fermé sa plus grande usine à Everett, près de Seattle, et transféré la production en Caroline du Sud.

Amende sur amende

La nouvelle concernant le retard des livraisons arrive au lendemain de l'annonce par la FAA d'une amende d'au moins 17 millions de dollars que Boeing doit payer d’ici 30 jours pour les problèmes de production sur les 737 MAX et les 737 NG entre 2015 et 2019.

Le 25 février, Boeing s’était en outre vu infligé une autre amende de 6,6 millions de dollars pour divers manquements à la sécurité.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Un réfugié syrien débouté de sa demande de naturalisation française pour avoir travaillé beaucoup trop
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Tags:
livraisons, retard, Administration fédérale de l'aviation (FAA) des Etats-Unis, Boeing, Boeing 787 Dreamliner
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook