Economie
URL courte
Par
Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2021 (SPIEF) (13)
552738
S'abonner

Vladimir Poutine a annoncé la fin des travaux de construction de la première conduite du gazoduc Nord Stream 2. Le groupe russe Gazprom est prêt à la remplir.

La première conduite du gazoduc Nord Stream 2 est prête, Gazprom est prêt à la remplir, a déclaré ce vendredi 4 juin le Président Poutine lors d'une séance plénière au Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

«Je suis heureux d'annoncer qu'aujourd'hui, il y a deux heures et demie, la pose des tubes de la première conduite du gazoduc Nord Stream 2 a été achevée. Les travaux sur la seconde conduite continuent», a indiqué M.Poutine.

Selon le Président, les travaux de pose des tubes ont pris fin sur le secteur maritime du pipeline, la seconde conduite sera achevée d'ici deux mois au maximum. 

«Côté allemand et russe, les tubes se sont approchés. Il faut les soulever et souder, voilà tout. Mais la pose des tuyaux est terminée», a ajouté M.Poutine.

Il faudra attendre environ 10 jours avant le début des livraisons de gaz par la première conduite. Selon M.Poutine, Gazprom est prêt à remplir le pipeline, la date de son lancement dépend du régulateur allemand.

Relance économique vs «mauvaise propagande»

Il a rappelé que le Nord Stream 2 servirait les intérêts économiques de l'Europe tout comme le Nord Stream 1 et permettrait de garantir l'approvisionnement des consommateurs européens en gaz.

«Ce projet est très efficace du point de vue économique, il répond pleinement aux normes écologiques et techniques les plus strictes [...]. Il n’y a aucun risque politique pour les pays. Et il ne faut pas payer pour le transit [...] cela signifie que les consommateurs finaux allemands recevront du gaz meilleur marché que celui transitant par plusieurs pays européens», a-t-il ajouté.

La Russie est toujours prête à réaliser des projets pareils à Nord Stream 2 avec d'autres pays en Europe et ailleurs, puisque de tels projets multilatéraux peuvent impulser la renaissance de l'économie mondiale, à son avis. S'exprimant au sujet des critiques à l'égard du projet, M.Poutine les a qualifiées de «mauvaise propagande».

«Nous l'avons dit 100 fois, mais une mauvaise propagande lave toujours les cerveaux des gens avec des déclarations sur des dessous politiques [des travaux de construction, ndlr], sur un prétendu contournement de certains pays, etc», a déclaré M.Poutine.

Gazprom en forte hausse en bourse

Le géant gazier Gazprom a affiché une hausse importante à la bourse de Moscou après les déclarations de Vladimir Poutine sur Nord Stream 2.

À 14h51 heure de Moscou (13h51 heure de Paris) les actions de Gazprom ont augmenté de 0,54%, à 273,57 roubles (3,08 euros), et quelques minutes plus tôt, leur prix avait même augmenté de 0,92%, à 274,59 roubles (3,09 euros). Ces indices sont proches du taux maximal de 279,68 roubles par action enregistré il y a près de 13 ans, en juillet 2008.

Avant le discours du Président, les actions du groupe étaient en baisse de 0,26%.

Nord Stream 2 visé par les sanctions US

Nord Stream 2 est composé de deux conduites longeant le gazoduc existant, Nord Stream 1, et reliant la Russie à l'Allemagne par le fond de la mer Baltique, après un trajet sous l'eau de 1.230 kilomètres. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an.

Cinq groupes européens partenaires de Gazprom, les allemands Wintershall et Uniper, l'autrichien OMV, l'anglo-néerlandais Shell et le français Engie, se sont engagés à financer 50% du projet, ce qui signifie des investissements à hauteur de 950 millions d'euros pour chacun.

Le 1er avril, l’opérateur du projet, Nord Stream 2 AG, a annoncé avoir posé 2.339 kilomètres de tubes sur un total de 2.460, soit 95% du gazoduc.

Cette annonce est intervenue alors que les États-Unis s'opposaient nettement au projet. Mais en mai, après avoir laissé planer depuis des semaines la menace de nouvelles mesures punitives contre le gazoduc, l'administration Biden a finalement décidé de ne pas sanctionner Nord Stream 2 AG, et son directeur général, l'Allemand Matthias Warnig.

Dossier:
Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2021 (SPIEF) (13)

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
Vladimir Poutine, Nord Stream 2, gazoduc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook