Economie
URL courte
Par
368
S'abonner

L'accord trouvé au sein du G7 sur un taux minimal d'impôt sur les sociétés ne profitera pas de manière injuste aux Etats-Unis, a déclaré lundi le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

«Je ne serais pas d'accord avec votre description selon laquelle cela profite particulièrement aux Etats-Unis», a dit Mathias Cormann à la BBC.

«Je crois que vous constaterez qu'il y a un certain nombre de très grandes entreprises multinationales américaines qui finiront par payer davantage d'impôts dans des pays à travers le monde, ce qui n'est peut-être pas le cas pour le moment», a-t-il ajouté.

Mathias Cormann a dit s'attendre à ce qu'Amazon figure parmi les entreprises concernées par cette réforme de la fiscalité internationale, pour laquelle l'OCDE a joué un rôle moteur.

Les ministres des Finances du G7 se sont mis d'accord samedi pour défendre l'instauration d'un taux mondial plancher d'au moins 15% pour l'imposition des sociétés, et le principe du paiement de l'impôt dans les pays où les entreprises vendent leurs biens et leurs services.

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
Sur fond de pandémie, les achats de drogue en France battent un nouveau record
Tags:
finance, G7
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook