Economie
URL courte
Par
156422
S'abonner

Alors que les réserves de gaz européennes affichent une baisse inédite depuis cinq ans, le continent consomme de plus en plus de charbon, rapporte Bloomberg.

En première ligne dans la lutte contre le réchauffement climatique, l’Europe a pourtant été contrainte en 2021 d’accroître son utilisation du charbon, considéré comme la principale source des émissions de gaz à effets de serre, constate le groupe médiatique Bloomberg.

D’après l’analyste de la société suisse Axpo Solutions AG, Andy Sommer, contacté par l’agence de presse, l’utilisation du charbon a augmenté de 10-15% en Europe depuis le début de l’année en raison d’une période hivernale plus longue et plus froide que prévu, et qui avait ainsi épuisé les stocks européens de gaz naturel.

«Avec la réouverture des économies et le retour des gens aux bureaux, des pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Pologne se sont tournés vers le charbon pour maintenir les lumières allumées», indique Bloomberg.

Le gaz russe mis en cause

L’agence de presse note également que cette situation s’explique en partie par la baisse des exportations de gaz russe à travers l’Ukraine dans l’attente du lancement du gazoduc Nord Stream 2, prévu pour la seconde moitié de 2021.

Actuellement, les réserves de gaz européennes sont de 25% inférieures à la moyenne de ces cinq dernières années, précise Bloomberg.

Le Nord Stream 2 à la rescousse?

Le gazoduc Nord Stream 2 va relier la Russie à l’Allemagne via 1.230 kilomètres de conduites sous la mer Baltique, d’une capacité totale de 55 milliards de m3 de gaz par an. Contournant l’Ukraine qui s’oppose à sa construction, le tracé est censé augmenter les possibilités de livraison de combustible bleu à l’UE.

La semaine dernière, Nord Stream 2 AG, l’opérateur du gazoduc éponyme, a annoncé que la construction du tronçon maritime de la première conduite était techniquement achevée.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Darmanin proscrira les mains courantes pour lutter contre les violences conjugales: «Inutile mais, en plus, dangereux»
Tags:
réchauffement climatique, gaz, Nord Stream 2, énergie, Russie, Ukraine, Union européenne (UE), charbon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook