Economie
URL courte
Par
4233
S'abonner

La Commission européenne a validé mercredi le volet du plan de relance post-COVID-19 pour lequel la France a sollicité un financement européen de 39,4 milliards d'euros, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Si les ministres de l’Économie et des Finances des vingt-Sept approuvent ce plan lors du Conseil Ecofin prévu mi-juillet, la France pourra recevoir un préfinancement de 5,1 milliards d’euros.

Inclus dans le plan de relance français de 100 milliards au total, le «plan national de relance et de résilience» (PNRR) définit les réformes et projets d’investissements publics que la France doit mener d’ici 2026 et pour laquelle elle réclame environ 40 milliards d’euros de fonds européens.

Pour l’exécutif européen, ce projet respecte les seuils fixés pour les priorités retenues par l’UE, dont la transition écologique et numérique.

Lors de son analyse, la CE a ainsi constaté que Paris comptait consacrer au moins 46% de ces 40 milliards à la transition climatique (au-delà du seuil de 37% fixé pour bénéficier des fonds européens) et 21% à la transition numérique (pour un seuil européen fixé à 20%).

Lire aussi:

«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Un policier ouvre le feu pour protéger ses collègues d’une voiture-bélier
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook