Economie
URL courte
Par
11998
S'abonner

Le montant des sommes mises de côté par les Français depuis le début de la pandémie a atteint un niveau historique, mais les inégalités en termes d’épargne se sont accrues elles aussi, selon la Banque de France.

La pandémie a poussé les Français à mettre davantage d’argent de côté, a fait savoir la Banque de France. Selon ses données, les Français n’ont jamais autant épargné qu’au cours de ces deux dernières années.

Alors qu’en 2019 le taux d’épargne moyen des ménages était légèrement inférieur à 15%, il a atteint 21,7% au premier trimestre 2021. Or, les inégalités en termes d’épargne se sont accrues elles aussi, indiquent les analystes de la Banque.

Ainsi, le montant total des sommes déposées sur les livrets et comptes d’épargne populaire est passé de 55,1 à 54,2 milliards d’euros entre la fin juillet 2019 et la fin juin 2021. Cela veut dire que les Français les plus modestes, qui sont les seuls à avoir accès à cette épargne un peu mieux rémunérée (0,75%) que le livret A, ont puisé près d’un milliard d’euros dans ces réserves pendant la période en question.

Au niveau territorial, les différences peuvent être également très sensibles. Ainsi, alors que le montant total détenu par les Français a augmenté de 12%, dans les Yvelines cette hausse atteint 23,5% contre seulement 9% en Seine-Saint-Denis, détaille la Banque.

La pandémie fait le jeu des plus riches

En juillet, un rapport de l’Onu constatait que la pandémie de Covid-19 avait permis aux grandes fortunes mondiales de s’enrichir davantage au détriment des populations les plus pauvres. La propagation du nouveau coronavirus a même favorisé l’apparition de nouveaux milliardaires dans divers pays du monde.

Dans l’Hexagone, les 10 plus riches familles comme les Bettencourt (L’Oréal), Wertheimer (Chanel), Pinault (Kering) ont vu leur patrimoine grimper de 37% en moyenne pendant la pandémie. De 51 milliardaires en 2011, la France en compte désormais 109, dont 14 nouveaux rien que durant la crise, selon les récentes évaluations du magazine Challenges.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Banque de France, pandémie, épargnants, inégalités, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook