Economie
URL courte
Par
172
S'abonner

L'Espagne a lancé ce mardi sa première «obligation verte» souveraine, étape inaugurale d'une série d'émissions de ce type prévue pour le mois de septembre, une opération grâce à laquelle Madrid compte lever cinq milliards d'euros, selon IFR, service d'informations financières de Refinitiv.

Le montant prévu de cette émission de «green bonds», d'une maturité de 20 ans, correspond aux prévisions avancées par le Trésor espagnol lors d'une réunion d'investisseurs en juillet.

La demande initiale pour cette émission a atteint 38,5 milliards d'euros avec un écart de rendement indicatif («spread») de neuf points de base par rapport à des encours d'obligations souveraines espagnoles à échéance octobre 2040, selon IFR.

L'Espagne a mandaté les banques Barclays, BBVA, Crédit agricole, Deutsche Bank, JP Morgan et Santander pour gérer cette opération.

En s'engageant dans les «obligations vertes», l'Espagne rejoint les pays européens ayant déjà recourt à de telles émissions pour permettre le financement de projets environnementaux et profiter d'une demande croissante pour ce type d'actifs.

En 2017, la France a fait partie des premiers émetteurs souverains à se lancer sur ce marché, auquel les retombées économiques de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a donné un nouvel élan.

L'Union européenne compte financer une partie de son plan de relance post-Covid par l'émission d'obligations vertes, l'Allemagne doit procéder mercredi à sa quatrième émission et le Royaume-Uni doit lancer sa première émission durant la semaine du 20 septembre.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
Espagne, obligations, économie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook