Europe
URL courte
Par
217
S'abonner

Une faille technique est devenue la cause de la disparition des données d’environ 16.000 nouveaux cas de Covid-19 au Royaume-Uni. Une enquête a été ouverte pour déterminer pourquoi le problème n'a pas été résolu plus tôt.

Les autorités sanitaires britanniques ont annoncé que près de 16.000 cas de coronavirus n’avaient pas été signalés à cause d’une erreur informatique, rapporte le 5 octobre le site du gouvernement du Royaume-Uni en se référant au Public Health England (PHE).

Selon ce dernier, qui recense quotidiennement les nouveaux cas de contamination au Covid-19, 15.841 manquent entre le 25 septembre et le 2 octobre.

Pour sa part, le Daily Mail indique que la cause de ce bug vient de la feuille de calcul Excel utilisée pour compiler les données, laquelle serait arrivée à saturation. Elle aurait ainsi arrêté de télécharger les résultats des tests.

Les nouvelles infections étaient ainsi de 10.157 le 30 septembre et non pas de 7.108 comme annoncé, de 11.057 et 11.754 les 1er et 2 octobre et non de 6.914 et 6.968.

Le traçage des personnes infectées

Pourtant, le gouvernement assure que les personnes testées positives et oubliées des données ont été informées de leur contamination et invitées à s’isoler.

Le site du gouvernement précise que le système de recherche «Test and Trace» et le PHE «ont travaillé pour résoudre rapidement le problème et ont transféré immédiatement tous les cas en suspens dans le système de recherche des contacts».

Une enquête est en cours pour déterminer pourquoi le problème n'a pas été résolu plus tôt.

Lire aussi:

Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Tags:
contamination, faille, Covid-19, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook