Europe
URL courte
Par
583288
S'abonner

Tandis que le ministre russe des Affaires étrangères a évoqué ce mardi 13 octobre la fin du dialogue entre la Russie et l’UE, car cette dernière ne comprend pas la «nécessité de parler avec respect mutuel», l'eurodéputé RN Thierry Mariani au micro de RIA Novosti a avoué que selon lui l’UE «joue avec le feu».

L'eurodéputé RN Thierry Mariani a alerté que l’Union européenne «joue avec le feu» en imposant des sanctions sans fondement à la Russie et en la poussant à mettre fin au dialogue bilatéral, en réagissant aux propos de Sergueï Lavrov qui avait plus tôt admis la possibilité de la fin du dialogue entre la Russie et l’UE.

Sergueï Lavrov (photo d'archives)
© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères

L’homme politique, au micro de RIA Novosti, a tenu à préciser qu’il n’existait aucune preuve de la culpabilité des autorités russes en ce qui concerne la situation de l’opposant Alexeï Navalny. Toutefois, malgré cela, l'Union européenne vote pour des sanctions et crée une nouvelle notion dans le droit international, la présomption de culpabilité. Le député européen a dénoncé ce comportement en le qualifiant de contraire au droit international et a souligné que tout cela nécessitait une solution purement politique.

Selon lui, la Russie ne peut que réagir à l'imposition répétée de sanctions. Thierry Mariani a souligné qu’il arrive toujours un moment où un État confronté tout le temps à des mesures restrictives ne peut plus les laisser sans réponse, alors que toutes ses tentatives d’établir un dialogue ont failli. Il a estimé que l’Union européenne dans cette situation «joue avec le feu».

Lavrov dénonce le comportement totalement inapproprié de l’UE

Auparavant, le chef de la diplomatie russe n’a pas exclu que le dialogue entre la Russie et l’UE puisse prendre fin, compte tenu, notamment, du comportement «inapproprié» de cette dernière dans le cadre de l’affaire Navalny.

Selon le ministre, Moscou veut comprendre si, compte tenu de la situation, il est possible de mener «au moins un quelconque business» avec Bruxelles.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Tags:
Thierry Mariani, Sergueï Lavrov, Union européenne (UE), Russie, politique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook