Europe
URL courte
Par
4113
S'abonner

Une action en justice a été intentée contre le prince souverain de Monaco par une Brésilienne qui affirme qu’il est le père de sa fille de 15 ans. Son avocat parle de «tartuferie».

Une Brésilienne a intenté une action en justice contre le prince de Monaco, affirmant qu’il est le père de sa fille de 15 ans. RTL évoque une lettre qui aurait été publiée par la jeune fille.

«Je ne comprends pas pourquoi j'ai grandi sans père, et maintenant que je vous ai trouvé, vous ne voulez plus me voir», indique la missive envoyée fin septembre au prince.

La jeune fille précise que pendant son enfance elle a souvent demandé à sa maman où était son père.

«J'ai toujours vu des amis jouer avec leurs deux parents. Mais je n'ai jamais obtenu de réponse de sa part», écrit-elle.

Selon l’avocat de la mère, Albert a rencontré la femme en 2004 dans un bar de Rio, avait voyagé avec elle et entamé une relation, affirme le média.

«Une tartuferie», selon l’avocat

La femme a décidé d’intenter une action en justice pour une reconnaissance en paternité et une première audience serait prévue pour le printemps prochain, indique pour sa part Le Point.

Le prince est au courant de l'affaire, a déclaré au magazine son avocat.

«Cette affaire est une tartuferie et une véritable fumisterie. Elle ne repose sur rien, sauf sur des élucubrations. Dans les détails donnés par la mère de cette fille, notamment sur un soi-disant voyage partagé, ni les dates ni les faits ne correspondent. Il n'existe aucune photo intime, aucun fait tangible autour d'une éventuelle relation», a-t-il souligné.

Albert II n'a pas l'intention d'ignorer cette action en justice, mais ne prévoit pas de se rendre à l'audience et se fera représenter devant le tribunal. Qui plus est, son avocat a «l'intention de déposer une plainte au pénal pour tentative d'escroquerie et chantage».

«Lorsque nous avons été contactés la première fois au sujet de cette affaire, on nous a laissé entendre que soit on négociait, soit l'histoire serait rendue publique. C'est ce que j'appelle du chantage», a ajouté l’avocat.

Le prince Albert avait précédemment reconnu deux enfants, Jazmin Grace Grimaldi, 28 ans, fille d'une Américaine rencontrée sur la Côte d'Azur, et Alexandre Grimaldi-Coste, 17 ans, issu de sa relation avec une ancienne hôtesse de l'air. Ils ne peuvent prétendre à aucun droit dans la succession du trône, réservée à ses jumeaux, Jacques et Gabriella.

Albert II, ancien roi des Belges

Récemment, la justice belge a tranché sur une autre affaire de filiation, celle de l’ancien roi des Belges Albert II, homonyme du prince Albert de Monaco. Sa fille cachée, Delphine Boël, s’est vu accorder le titre de princesse et le nom de Saxe-Cobourg.

L’ancien souverain a nié cette filiation pendant plusieurs années, jusqu’à ce que la justice le contraigne à un test ADN en 2019. Le résultat du test a été rendu public le 27 janvier dernier.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
fille, roi Albert II, Belgique, Monaco
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook