Europe
URL courte
Par
Attaque terroriste à Vienne (17)
24336
S'abonner

Le ministre autrichien de l’Intérieur a confirmé que l’unique tireur abattu lors de l’attaque dans la capitale était un «islamiste terroriste» proche de Daech*, d’autres sont toujours en fuite. Le bilan est actuellement porté à quatre morts et 18 blessés parmi les civils.

L’assaillant abattu par la police après les fusillades qui se sont déroulées dans le centre de Vienne dans la soirée du lundi 2 novembre était un «terroriste islamiste», a indiqué le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer, lors d’une conférence de presse.

Il s’agissait d’un sympathisant de Daech*, il portait une ceinture d’explosifs (factice selon la police autrichienne) et était armé d’un fusil, a confirmé le ministre, appelant les Viennois à rester chez eux.

Le site SITE Intelligence Group, qui surveille les informations partagées par les extrémistes, rapporte que les djihadistes ont revendiqué l’attaque, qu’ils justifient par la participation de l’Autriche à la coalition menée par les États-Unis contre Daech*.

Selon le bilan communiqué par le chef de la police de Vienne Gerhard Puerstl, trois civils ont péri durant l’attaque, deux hommes et une femme, mais la télévision autrichienne ORF a rapporté la mort d'une deuxième femme, portant le bilan total à quatre. 18 personnes sont blessées, dont un policier.

Le centre de la ville a été bouclé, les services de transport public interrompus, tandis que les forces de l’ordre ont patrouillé les rues cette nuit à la recherche d’autres assaillants, toujours en fuite.

Fusillades à Vienne

Les tireurs ont attaqué six endroits de Vienne, à commencer par la principale synagogue. Les témoins évoquent «plusieurs hommes» tirant sur la foule à l’aide d’armes automatiques. La plupart des civils se sont réfugiés dans des bars, tandis qu’ils vivaient leur dernière soirée avant la mise en place du couvre-feu en raison de l’épidémie de Covid-19.

Jusqu’à maintenant, la capitale autrichienne avait été épargnée par les attaques terroristes, lesquelles ont davantage visé Paris, Londres, Berlin et Bruxelles au cours des dernières années. De nombreux Présidents et Premiers ministres du monde entier, d’Emmanuel Macron à Donald Trump en passant par Narendra Modi, ont condamné cette attaque et exprimé leur soutien à la population autrichienne.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Attaque terroriste à Vienne (17)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
Daech, terrorisme, fusillade, attentat, Vienne (Isère)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook