Europe
URL courte
Par
7532
S'abonner

Quelques jours après l'attentat djihadiste de Vienne qui a coûté la vie à quatre personnes, le gouvernement autrichien annonce la fermeture des «mosquées radicales» à travers le pays.

La ministre autrichienne de l'Éducation, Susanne Raab, et le ministre de l'Intérieur, Karl Nehammer (les deux du Nouveau Parti populaire) ont annoncé la fermeture des «mosquées radicales» après les événements tragiques qui ont emporté la vie à quatre personnes dans la nuit du 2 au 3 novembre à Vienne.

La mesure, sous-entendant le retrait du statut juridique et la dissolution des associations, a été ordonnée à la suite d'une réunion de crise avec le président de la communauté religieuse islamique Ümit Vural, a relaté ce 6 novembre l'agence l'APA. Plus de détails sont attendus après la conférence de presse à 14h (heure de Paris).

Le terroriste s'était rendu à plusieurs reprises dans deux lieux de culte à Vienne et s'y était probablement radicalisé, selon les autorités allemandes. L'une des mosquée, subordonnée à la communauté religieuse islamique en Autriche (IGGÖ), a donc été fermée. L’autre est indépendante de l'IGGÖ mais sera dissoute sur la base de l'Acte d'association de Vienne, a déclaré la ministre de la Culture lors de la conférence de presse de jeudi.

Vienne touchée par un attentat terroriste

Dans la nuit du 2 au 3 novembre, Vienne a subi un attentat djihadiste qui a fait quatre morts et une quinzaine de blessés. L’assaillant abattu par la police après une fusillade dans le centre de la capitale était un «terroriste islamiste», a indiqué le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer, lors d’une conférence de presse. Il s’agissait d’un sympathisant de Daech*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook