Europe
URL courte
Par
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (34)
20327
S'abonner

Olga Khizhinkova, élue Miss Biélorussie en 2008, a été arrêté lors d’une marche de protestation, rapportent des témoins oculaires. Les manifestations se poursuivent dans le pays depuis la réélection controversée d'Alexandre Loukachenko le 9 août.

Miss Biélorussie 2008, Olga Khizhinkova a été interpellée à Minsk, rapportent des témoins à Sputnik. La jeune femme a été arrêtée en compagnie d’une vingtaine d’autres personnes lors d’une manifestation non autorisée dans le centre de la capitale.

L’ancienne lauréate du concours avait déjà soutenu les mouvements de protestation et démissionné de l’École nationale de beauté où elle officiait.

Ce dimanche 8 novembre, les protestataires avaient appelé à une «marche pour la démocratie», non autorisée, à Minsk ainsi que dans d’autres villes du pays.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ольга Хижинкова (@volgena) le

Les manifestations se poursuivent

Les marches de protestation se succèdent en Biélorussie depuis la victoire controversée le 9 août du président sortant Alexandre Loukachenko, réélu pour la sixième fois avec 80,1% des suffrages.

L'opposition assure que sa rivale Svetlana Tikhanovskaïa a remporté le scrutin. Cette dernière a crée un Conseil de coordination afin d’organiser le départ de Loukachenko et la transition du pouvoir. Ses membres demandent notamment la tenue de nouvelles élections.

Des manifestations de soutien au Président ont également vu le jour.

Dossier:
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (34)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Alexandre Loukachenko, arrestation, manifestation, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook