Europe
URL courte
Par
191529
S'abonner

La diffusion à grande échelle du vaccin contre le coronavirus dont les tests réussis ont été annoncés par Pfizer et BioNTech poserait de nombreux problèmes logistiques car il doit être stocké à -70°C, selon l'agence britannique Press Association.

Le vaccin de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19 pourrait poser des problèmes logistiques s'il est approuvé pour une utilisation généralisée car il doit être conservé à des températures extrêmement basses, relate l'agence Press Association qui se réfère au professeur de l'université de Cambridge Gordon Dougan.

«Il y a des problèmes logistiques», affirme le professeur.

Il rappelle que de nombreux vaccins sont conservés à une température d'environ 4°C ou moins, mais pas à une température de -70°C comme c'est exigé pour le vaccin de Pfizer et de BioNTech.

«Vous pouvez donc imaginer la chaîne de distribution de ce vaccin. Cela dépendra de savoir pendant combien de temps après la livraison du vaccin, par exemple, chez un médecin généraliste, il peut être conservé à température ambiante ou proche de la température ambiante. Je ne pense pas qu'ils en aient encore annoncé tous les détails», a-t-il détaillé.

Le vaccin de Pfizer et BioNTech

Le géant pharmaceutique américain Pfizer et la société allemande de biotechnologie BioNTech ont annoncé lundi 9 novembre le succès de la troisième phase des essais cliniques de leur vaccin anti-Covid qui s'est avéré être efficace à plus de 90%.

Les deux entreprises ont déclaré qu'elles n'avaient jusqu'à présent constaté aucun problème sérieux de sécurité pour le candidat-vaccin et qu'elles comptaient demander aux États-Unis une autorisation d'utilisation d'urgence dans le courant du mois.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué «les nouvelles encourageantes en matière de vaccin» provenant des deux firmes.

Les vaccins russes

La Russie possède actuellement deux vaccins contre le Covid-19 homologués. Le premier, le Spoutnik V, a été développé par le Centre de microbiologie Gamaleïa et a été enregistré à la mi-août.

Le deuxième vaccin, EpiVacCorona, développé par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, a été homologué à la mi-octobre.

À l'heure actuelle les deux vaccins subissent des tests post-enregistrement.

Un troisième vaccin russe a été créé par le Centre de recherche et de conception de produits immunobiologiques Tchoumakov. Selon le ministre russe de la Santé Mikhaïl Mourachko, les résultats de ses tests seront rendus publics à la mi-décembre.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
logistique, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook