Europe
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (117)
17252
S'abonner

À part la bouteille d’eau évoquée depuis deux mois dans le cadre de l’affaire Navalny, il y a d’autres objets qui auraient des traces de l’agent toxique Novitchok, selon le gouvernement allemand.

La bouteille d’eau retrouvée dans l'hôtel où séjournait le blogueur Alexeï Navalny avant de faire un malaise à bord d’un avion n’est pas le seul objet contaminé par l’agent toxique Novitchok, ressort-il d’une réponse donnée par le gouvernement allemand à une question du groupe parlementaire AfD au Bundestag, et dont une copie est parvenue à Sputnik.

«Oui», a indiqué le cabinet des ministres à la question de savoir si le gouvernement fédéral disposait d’autres objets ayant des traces de Novitchok, à part la bouteille d’eau, dans le dossier Navalny.

Le gouvernement a de nouveau expliqué son refus de préciser la composition exacte de la substance, qui aurait été utilisée pour empoisonner Alexeï Navalny, par «un risque élevé de sa propagation».

Bouteille d’eau contaminée?

Le 4 septembre, Der Spiegel a rapporté que des traces du poison avaient été trouvées sur une bouteille utilisée par M.Navalny. Selon le magazine, les proches du blogueur avaient conservé la bouteille après qu’il a fait un malaise à bord d’un avion et l’ont plus tard remise aux médecins de Berlin. Der Spiegel a supposé que M.Navalny en avait bu après l’empoisonnement, laissant des traces de poison dessus.

Les représentants de M.Navalny avaient pour leur part affirmé qu’il s’agissait de la bouteille provenant de la chambre d’hôtel du blogueur à Tomsk. Selon eux, la bouteille a ensuite été transportée en Allemagne à bord de l’avion qui a ramené M.Navalny à Berlin.

Le département des transports du ministère russe de l’Intérieur pour la Sibérie a démenti les déclarations selon lesquelles une ou des bouteilles d’eau provenant de la chambre d’hôtel de Navalny avaient été transportées en Allemagne par avion. Selon le département, aucun des proches de Navalny n’avait de bouteille pendant le contrôle de sécurité à l’aéroport.

Les autorités allemandes ont dit ne pas savoir qui et comment avait transporté la bouteille de Russie en Allemagne.

Hospitalisation d’Alexeï Navalny

Le blogueur et opposant russe Alexeï Navalny a été hospitalisé à Omsk le 20 août après avoir fait un malaise à bord d’un avion le ramenant de Tomsk, en Sibérie, à Moscou. Après un atterrissage d’urgence à Omsk et une série d’examens, les médecins ont diagnostiqué un trouble métabolique qui a provoqué un changement de glycémie.

Selon les médecins, il n’y avait pas de traces de toxines dans le sang et l’urine de leur patient.

Intoxication par Novitchok?

Le 22 août, M.Navalny a été transféré en Allemagne. Le 2 septembre, le gouvernement allemand a déclaré, citant des médecins militaires, que le blogueur aurait été empoisonné avec une substance toxique du groupe Novitchok.

Berlin a plus tard ajouté que cette conclusion avait été confirmée par des laboratoires suédois et français et que l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) menait aussi une enquête à ce sujet.

Aucune réponse de Berlin aux demandes russes d’information

Le Kremlin a déclaré que Berlin ne l'avait pas informé de ses conclusions. En un mois, Moscou a envoyé trois demandes d’aide juridique à l’Allemagne dans le cadre de l’affaire Navalny, sans avoir de réponse. Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a souligné que la Russie était prête à collaborer avec l'Europe sur l’affaire Navalny, mais qu’elle avait besoin d'informations de Paris et Berlin.

Le 23 septembre, l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin a annoncé qu’Alexeï Navalny avait quitté l’hôpital, que son état de santé était satisfaisant et qu’il pouvait se rétablir complètement.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (117)

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
A234, Russie, Alexeï Navalny, bouteille, Alternative pour l'Allemagne (AfD), Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook