Europe
URL courte
Par
185
S'abonner

Un système de ventilation réduisant la présence d’agents infectieux dans l’air est à l’essai au Royaume-Uni. Un procédé qui pourrait permettre la réouverture des discothèques. Les scientifiques ont déjà souligné l’importance d’un dispositif d’aération sain pour lutter contre le Covid-19.

Le 100 Club, célèbre établissement londonien et berceau du mouvement punk, a annoncé tester un nouveau système de ventilation contre le Covid-19, sur son compte Instagram.

Ce dispositif, produit par la société Pathogen Reduction System, est censé détruire «99,99% de tous les agents pathogènes en suspension dans l'air, y compris le Covid-19, la grippe, le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM), etc.», selon l’établissement.

L’air filtré passe à travers une lumière ultraviolette de 254 nanomètres, précise le fabricant sur son site. Un procédé est déjà utilisé pour désinfecter certains blocs opératoires ou pour le traitement de l’eau à grande échelle.

Le 100 Club assure que le dispositif pourra être intégré au système de ventilation déjà existant. L’institution londonienne, fermée en raison de la crise sanitaire, veut voir dans cette technologie un signe d’espoir dans l’optique d’une réouverture prochaine.

«Nous espérons que cet essai prouvera que l'intégration de ce système dans la climatisation d'un bâtiment crée un environnement sécurisé contre le Covid, et conduira à la réouverture des discothèques du Royaume-Uni, ainsi que l'ensemble du secteur hôtelier», écrit ainsi le 100 Club sur Instagram.

Un vecteur de contamination

La responsabilité des systèmes d’aération dans la propagation du coronavirus a déjà été pointée du doigt par les scientifiques. Une récente étude, menée à Séoul, a conclu que plusieurs résidents d’un immeuble avaient été contaminés via un conduit de ventilation donnant sur leur salle de bain.

La ville de Londres a renforcé son confinement le 20 décembre. Boris Johnson a annoncé devant la presse que la capitale passerait du niveau 3 au niveau 4 de restrictions sanitaires. La découverte d’une nouvelle souche du coronavirus se propageant rapidement inquiète les autorités britanniques.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Un ado plongé dans le coma après avoir été tabassé par une bande qu’il assure ne pas connaître à Paris
Tags:
punk, Royaume-Uni, Londres, Covid-19, boîte de nuit, discothèque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook